• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !

Pendant que le MMM et le PMSD préparent les funérailles de l’Alliance de l’Espoir au profit d’une nouvelle plateforme rouge-mauve-bleue menée par Ramgoolam, le Premier ministre affûte son épée pour un énième duel avec le leader du PTr ! 

 

De sortie à Triolet, vendredi soir, le leader du MSM a donné le ton de l’affrontement Jugnauth/Ramgoolam auquel nous assisterons désormais !En faisant allusion, par deux fois, à la santé de Ramgoolam – une hospitalisation en Inde et une récente admission à la clinique – pour soi-disant montrer sa générosité envers le leader des Rouges qu'il promet d'aider en cas de besoin, Pravind Jugnauth tente de fragiliser l’image de son adversaire pour passer le message d’un challenger qui ne serait pas en excellente forme !

 

Le chef du gouvernement montre qu’aucun coup ne sera épargné en touchant à la question vulnérable qu’est la santé ! À Triolet, dans l’ancien fief de Ramgoolam, le leader du MSM, face à des partisans gagnés à sa cause, ne se prive pas non plus pour sortir ses griffes contre un Ramgoolam qui, selon lui, a critiqué l’Inde, ce pays ami partenaire de plusieurs réalisations et qui a aussi «sove lavi du leader des Rouges» !

 

On l’aura compris ! La photo montrant les deux leaders (Ramgoolam et Jugnauth) lors de la fête nationale de l'Inde, et qui avait donné lieu à des spéculations sur une éventuelle alliance rouge-orange avec, semble-t-il, la bénédiction de la Grande Péninsule, est rangée dans un tiroir du passé ! Du reste, c’est Ramgoolam lui-même qui apporte la précision sur cette improbable alliance (à laquelle certains croient toujours, semble-t-il) dans l’express du dimanche 7 août : «Dir Pravind Jugnauth reve ! Tan ki mo la, pas pou ena sa ! Je l’avais dit auparavant et je le redis à la manière de Georges Bush père : Read my lips !» Si le cafouillage observé dans l’opposition a fait le jeu du gouvernement, l’échiquier devrait s’éclaircir avec l’accord PTr-MMM-PMSD (annoncé par Bérenger ce samedi), partis qui iraient ensemble lors des éventuelles municipales.

 

La suite semble logique avec la candidature de Ramgoolam qui dirigerait l’alliance rouge-mauve-bleue aux prochaines législatives comme candidat premierministériel pour un mandat de cinq ans. Un réalignement des cartes qui pousse le gouvernement, impopulaire actuellement, à rassembler l’ensemble de son électorat, histoire de mesurer ses forces et d’empêcher ses «mams» de virer chez l’adversaire travailliste, qui partage le même bassin électoral !

 

Ce qui explique l’opération-terrain de Pravind Jugnauth, qui, coïncidence heureuse, a débuté sa série de congrès le jour même où il gagnait son affaire en Cour contre Suren Dayal qui contestait l’élection des trois élus de la circonscription n° 8 ! «Zot inn gagn ene klak avek la kour», se réjouit-il triomphalement ! Mais le fighting-mood du Premier ministre – de Triolet à Grand-Bois où il a multiplié les sorties – est quelque peu refroidi par l’abjecte histoire d’une lettre anonyme attribuée à son Senior Advisor, embarrassant profondément le gouvernement, dont la politique du silence à ce propos laisse planer de sérieux doutes ! Est-ce que le Premier ministre fera sa propre enquête pour dédouaner son conseiller comme dans l’affaire Kistnen quand il tentait de sauver (vainement) le fauteuil ministériel de son collistier Sawmynaden qu’il a fini par lâcher sous la pression populaire ? En attendant, c’est la posture de martyr que Pravind Jugnauth a choisi d’adopter !

 

C’est ainsi qu’il s’est présenté comme l’homme à abattre non seulement par l’opposition, mais, selon sa lecture, par certains médias complices auxquels il a tenu à répondre en jouant au héros : «Mo dir zot vini, mo pa per (...)», lâche-t-il en faisant bien comprendre que malgré l’impatience de l’opposition qui «pe rod fer tou pou rod eleksion aster la», ses adversaires ont encore deux ans et demi pour faire leur cinéma !

 

Alors que les virulentes hostilités sont affichées contre l’opposition et les médias, Pravind Jugnauth s’en va-t-en guerre également contre son ancien ami Sherry Singh, qu’il découvre être un Maharajah et à qui il annonce déjà les couleurs avec un audit visant l’ancien homme fort de Mauritius Telecom !

 

Ainsi, pendant que l’opposition traditionnelle tente pour la énième fois de se rabibocher dans le sillage des municipales incertaines jusqu’ici, Pravind Jugnauth a, lui, débuté sa campagne en vue des prochaines législatives…

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.