• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Du «Taken» dans l’air

non 2.jpg

L’acteur téléphone et sort le revolver en plein vol.

On prend l’avion cette semaine avec à bord un flic héroïque et un tueur qui trouve que trucider sur terre, ce n’est plus «fun». Tout un programme aérien avec du suspense.

Dans les Boeings aux USA, on trouve de tout : des serpents, des terroristes, des extraterrestres et… des tueurs. C’est cette dernière catégorie de passagers qui est mise en avant dans Non-Stop. Pendant environ 1h45, il n’y aura pas de temps d’arrêt. Voyez par vous-même.

Liam Neeson, agent de la police de l’air, se trouve dans un avion (normal, c’est la police de l’air) lorsqu’il reçoit un SMS d’un inconnu. Ce dernier lui dit qu’il est lui aussi dans l’avion et qu’il va tuer une personne toutes les 20 minutes s’il ne reçoit pas 150 millions de dollars. Au lieu de se demander s’il a été banquier dans une autre vie, Liam Neeson essayera de percer le mystère du SMS dans l’avion…

Revoilà donc l’homme qui nous a offert des rôles mémorables (La liste de Schindler quand même !) et qui s’est vu catapulté au rang d’action star, un peu comme son collègue Nicolas Cage. Ce faisant, il est devenu une sorte de Jason Statham avec un visage qui s’apprête à pleurer. Hormis quelques exceptions (l’excellent Le territoire des loups), Liam Neeson trouve ici le réalisateur Jaumet Collet-Serra (Esther) après Sans identité.

Avec Non-Stop, on se retrouve une nouvelle fois dans un thriller d’action sans prétention, qui veut juste offrir du suspense, un scénario improbable (il y a quand même d’autres façons de demander des rançons, mais bon), des bagarres dans les toilettes (un peu de respect quand même)… Bref, du divertissement sans prise de tête. Pour peu qu’on adore les Taken, c’est avec plaisir qu’on retrouve Liam Neeson avec son flingue dans la main et des desseins héroïques pour contrer des méchants très méchants, ce qu’il a déjà montré dans ses précédents films mouvementés et pas toujours très réussis. Rien de bien nouveau dans ce Non-Stop qui prouve que la formule Neeson + action commence à lasser et devrait donc, peut-être, stopper… D’ici là, bon voyage dans l’avion avec le tueur

Archive: