• Antoine Chetty, libéré : Ma vie en prison
  • Affaire Medpoint au Privy Council : Présences «embarrassantes» dans la salle d’audience
  • En spectacle le 26 janvier | Jamel Debbouze : «J’ai hâte de retrouver le public mauricien»
  • Ethique, intégrité, dignité…
  • Thaipoosam Cavadee : Face à l’épreuve du sacrifice
  • Fred Chesneau, le «Globe Cooker», à la table d’une famille mauricienne
  • Tir à l’arc : Wasim Yacoob s’en est allé
  • Kisasa, un restaurant atypique au coeur de Port-Louis
  • À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes
  • Syndrome d’Alcoolisation Fœtale : L’art, une arme pour la sensibilisation

Ameenah Gurib-Fakim : la commission d’enquête bientôt en action

Les travaux devraient commencer dans les jours à venir. La commission d’enquête instituée par le gouvernement sur les agissements de l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, devrait donc très prochainement commencer les auditions. D’abord, il faudra que les attributions ainsi que la composition de cette instance soient «gazetted».

 

S’il ressort que plusieurs ministres ont travaillé sur les attributions de cette commission d’enquête, le choix de celui qui la présidera ne s’est toujours pas fait. Les procédures devraient donc bientôt être finalisées. Lors de la conférence de presse du gouvernement, le vendredi 6 avril, Mahen Jhugroo, ministre du Logement et des terres, a confirmé que les «attributions sont en voie de finalisation et le Premier ministre communiquera une fois que ce sera prêt.»

 

L’objectif de cette commission d’enquête est de déterminer s’il y a eu viol de la section 64 de la Constitution et du Banking Act et usurpation illégale de pouvoir. Il est aussi question de comprendre comment sir Hamid Moollan a été nommé, de savoir pourquoi le bureau de la présidente n’est pas passé par le cabinet et de déterminer si la présidente a été influencée.