• Ashfaq Allgoo & Dubjoy : Un duo au cœur de l'événementiel
  • Gully Boy : Sur les traces d’un rappeur
  • MTC – Assemblée Générale Élective | Paul France Tennant vise un deuxième mandat consécutif
  • Richard Fricot : Nou Baz, son aventure des saveurs
  • Chagos | Olivier Bancoult : «Nous ne baisserons pas les bras»
  • Double noyade à Flacq | Franky Veerasamy : «Comment j’ai perdu deux de mes frères scouts»
  • Violence chez les jeunes : Des parents angoissés racontent le calvaire de leurs enfants victimes
  • Première défaite de Manchester Utd : Le métier rentre pour Solksjaer
  • 5-Plus dimanche lance et projette ce 21 février
  • Rama Valayden : «Je suis plus que jamais pour la légalisation du cannabis !»

Une «healthy lunch box» pour des étudiants au top !

Une boîte repas équilibrée est indispensable pour les enfants qui se dépensent beaucoup, explique notre interlocutrice.

Une semaine déjà s’est écoulée depuis la rentrée des classes. Si du côté des études, chaque élève trouve peu à peu ses marques, côté alimentation, les choses sont souvent loin d’être sur la bonne voie. Et quand on sait que ce facteur joue aussi sur les performances et, surtout, la santé de nos enfants, il y a de quoi s’inquiéter. Sauf si on fait tout pour redresser la barre. La diététicienne Aroushinee Goorapah nous dit comment.

Tous les matins, c’est le branle-bas chez vous. Vous avez à peine le temps d’avaler un café à la vitesse grand V qu’il vous faut préparer le petit déjeuner de votre enfant, s’il est trop petit pour le faire seul, ainsi que le repas qu’il emportera à l’école, tout en vous attelant à d’autres tâches. Mais une question vous taraude sans arrêt. Comment faire pour garantir (et vous y tenez vraiment) à votre petiot/jeunot des repas équilibrés qui boosteront ses neurones et sa santé en général ? La réponse n’est pas forcément simple à trouver tout seul. Mais no stress ! La diététicienne Aroushinee Goorapah vous donne des pistes à suivre.

 

«Avec la reprise de l’école, les enfants changent de rythme et les parents doivent alors s’efforcer d’établir une cadence plus régulière que pendant les vacances en ce qui concerne les repas, surtout s’agissant du petit déjeuner et du déjeuner, qui sont primordiaux. Tous deux doivent être sains et une bonne organisation permet aux parents de s’en sortir», explique la spécialiste de l’alimentation.

 

Il est avant tout essentiel, dit-elle, que l’enfant prenne un bon petit déjeuner. Car il est impensable qu’il arrive à l’école le ventre vide, sans avoir fait le plein d’énergie pour la matinée. En effet, chaque repas doit être nutritif, c’est-à-dire posséder les nutriments nécessaires afin d’apporter à votre enfant l’énergie nécessaire. «Il faut qu’il y ait les nutriments requis pour assurer le bon développement de l’enfant et, surtout, lui permettre d’avoir une concentration sans faille en classe et d’assimiler facilement ce qu’il apprend. C’est pour cela qu’en sus d’un bon petit déjeuner avant de partir pour l’école, une healthy lunch box est indispensable. Car le repas de midi est le deuxième plus important de la journée et doit être suffisamment équilibré pour les enfants qui se dépensent beaucoup.»

 

Mais comment faire si c’est la course le matin ? Tout simplement en préparant la lunch box la veille et en le conservant au frais jusqu’à l’heure du départ pour l’école. Le déjeuner scolaire doit rester simple et être rapide à préparer, tout en étant sain. De plus, le faire vous-même vous garantit des économies dans le sens où votre enfant n’a pas à acheter son repas (et souvent n’importe quoi) à la cantine ou ailleurs. Ceci étant dit, place maintenant à la réalisation. «Les enfants, comme les grands d’ailleurs, mangent avec les yeux. Donc, il suffit de faire preuve de créativité et de jouer sur les couleurs et les goûts pour inciter le vôtre à avoir envie de manger. Car il n’est pas toujours facile d’initier les enfants aux légumes ou à une alimentation saine», souligne Aroushinee Goorapah.

 

Et quels sont les nutriments indispensables que doit contenir cette fameuse healthy lunch box ?  «Il faut qu’il y ait de la protéine et du fer, qui sont présents dans les poissons, les œufs, les avocats, la viande, entre autres, et apportent des bonnes graisses, tout en contribuant au développement du cerveau et à la réparation des cellules du corps. Si l’enfant est végétarien, on peut avoir recours au beurre de cacahuète allégé ou aux baked beans. Il faut aussi des légumes crus ou cuits pour les fibres et les vitamines, un féculent pour l’apport en énergie ; il est cependant conseillé de privilégier les féculents complets. Complétez par des fruits de saison pour les vitamines, les fibres et une bonne digestion. Et surtout, optez pour une cuisson au four ou sans ajout de matière grasse.»

 

Et pour rendre tout ça attractif et beau à manger, faites preuve de créativité en variant le contenu de la lunch box que vous choisirez au préalable avec votre enfant. Jouez sur les couleurs et les formes : découpez le pain en triangles, en étoiles ou avec des emporte-pièces rigolos, entre autres. Que demander de plus ? Quelques idées de recettes ?

 

«La liste des idées est très variée. Vous pouvez, par exemple, faire du thon au maïs avec des rondelles de concombre ; du poulet sauté avec des légumes et une salade de crudités avec des ananas en cubes ;  une purée de pomme de terre et des bâtonnets de carotte ou un autre légume avec du poisson ou du poulet grillé ; un wrap avec du poulet et de la salade ; une salade composée avec du poulet ou du poisson grillé, des œufs durs, des morceaux de concombre, de la tomate et de la laitue. Il y a tout plein d’autres idées à mettre en pratique. Toutefois, afin d’encourager votre enfant à manger ce qui se trouve dans sa  lunch box, faites-le participer à la préparation avec vous», conseille la nutritionniste.

 

Le défi est lancé… À vos healthy lunch box chers parents ! La santé et la performance de vos enfants en dépendent.