• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Ti Rayons Soleil : un engagement pour un lendemain meilleur

Charles Mungly, B2B Field Sales Manager de Vivo Energy Mauritius, remettant un don à Isabelle Warden, Office Manager de Ti Rayons Soleil, en faveur des bénéficiaires

L’association, qui existe depuis 2007, est la dernière en date à avoir bénéficié du soutien de Vivo Energy Mauritius pour la mise sur pied d’une ferme aquaponique. Pour la présidente de l’ONG, Bérengère Sériès, cela va donner une autre dimension à leur travail. 

«Ne me donne pas un poisson, apprends-moi à pêcher.» Telle est la philosophie au cœur de l’engagement de Ti Rayons Soleil, association qui apporte aide et soutien aux personnes et aux enfants vulnérables issus des poches de pauvreté. Pour les aider à sortir de la misère et trouver la voie vers un avenir meilleur, ils bénéficient de plusieurs projets de développement communautaire, mis en place par l’ONG qui utilise la formation, l’empowerment, le soutien éducatif, nutritionnel et médical pour les encadrer et les accompagner. Un moyen de lutter contre l’exclusion sociale et de permettre à ces familles de se remettre debout.

 

Au cours de ces dernières années, l’association, qui se trouve à Vacoas, a beaucoup travaillé sur le terrain pour d’abord comprendre la situation et identifier ceux qui ont besoin d’aide, avant de mettre sur pied des actions concrètes capables d’avoir un impact positif sur la vie des bénéficiaires, explique Bérengère Series, présidente de l’ONG. «Notre mission, c’est la lutte contre la pauvreté et pour cela, nous favorisons l’empowerment des familles, l’éducation des enfants et des jeunes, et le développement communautaire. Nous avons commencé à Cité Anoska et Rivière-Noire, et aujourd’hui, nous sommes aussi à Vacoas où nous avons une école maternelle, à Mahébourg, Curepipe et Tamarin. Nous suivons approximativement 200 familles.»

 

L’éducation étant l’une des clés majeures contre la précarité, l’association a mis en place divers programmes d’apprentissage, allant du rattrapage scolaire aux ateliers de lecture, d’expression orale et écrite. Outre l’académique, ils ont droit aux ateliers artistiques pour découvrir la musique, le chant et les arts. Et parce que les loisirs ont aussi une dimension éducative et ludique, les enfants bénéficient régulièrement de journées récréatives. Ti Rayons Soleil offre aussi une aide médicale et paramédicale en proposant des cours de yoga et d’hygiène. L’ONG fait également un suivi des vaccinations, dentaire, dermatologique et de médecine générale, quand le besoin se présente. L’autre champ d’action de Ti Rayons Soleil est l‘axe nutritionnel qui est une part importante dans le soutien offert aux bénéficiaires qui reçoivent, en fonction des programmes, un repas quotidien.

 

Développement communautaire

 

Et pour aller encore plus loin dans cette mission, l’équipe de l’ONG bénéficie, depuis peu, d’un nouveau soutien, celui de Vivo Energy Mauritius qui, à travers son programme communautaire Cité Zen, Les petites paumes de terre, permet d’inspirer la communauté et les jeunes en particulier à produire et consommer de façon plus intelligente (l’agroécologie), tout en développant l'apprentissage, la créativité et l'autonomie alimentaire. Pour cela, l’entreprise permet l’installation de potagers aquaponiques afin de permettre aux bénéficiaires de mettre en place une mini-exploitation vivrière dont les récoltes profiteront directement aux pensionnaires.

 

En effet, après la Hampstead Junior School à Coromandel, Mahébourg Espoir et Chrysalide, c’est désormais au tour de Ti Rayons Soleil de bénéficier de ce programme. «Chez Ti Rayons Soleil, nous avons toujours encouragé nos jeunes bénéficiaires et leur famille à mettre en terre ce qu’ils consommeront demain. Nous sommes heureux de pousser cette notion encore plus loin avec la création de ce jardin aquaponique. Merci à Vivo Energy Mauritius pour cette belle initiative qui permettra non seulement à la jeune génération de se reconnecter à la nature mais lui montrera aussi comment apporter une variété dans les repas que nous offrons», souligne Bérengère Series.

 

Si elle a été choisie pour bénéficier de cette ferme aquaponique, c’est parce que l’ONG répond directement au critère de soutien nutritionnel en permettant à ses bénéficiaires d’acquérir, par le bais de la biologie végétale, connaissance, expérience et indépendance alimentaire. Que chaque famille arrive un jour à cultiver ses propres légumes dans son jardin, ce n’est pas impossible selon Matthias de Larminat, Managing Director de Vivo Energy Mauritius. «En tant qu’entreprise citoyenne avec une forte conscience environnementale, il est possible de rêver d’une île Maurice verte où chaque famille cultive son repas de demain dans son propre jardin. Pour faire germer cette idée dans les foyers mauriciens, nous avons choisi de nous adresser aux jeunes et de leur donner les outils pour s’imprégner des premières notions d’une agriculture raisonnée. Chez Ti Rayons Soleil, nous sommes convaincus que notre système aquaponique fera aussi office d’activités ludiques permettant aux jeunes issus de familles vulnérables de rester éloignés des fléaux sociaux.»

 

Ti Rayons Soleil travaille avec une cinquantaine de jeunes en situation de vulnérabilité et a su mettre en place plusieurs projets de développement communautaire qui ont pour objectif de lutter contre la pauvreté et l’exclusion à travers la formation soutenue, le soutien éducatif et nutritionnel, ainsi que l’accès aux soins d’hygiène. Ce nouveau projet est, souligne Bérengère Series, présidente de l’ONG, complètement en phase avec la vision et la mission de l’association. Grâce à ce potager, qui a été installé à l’école maternelle de Vacoas, ils pourront désormais cultiver leurs propres légumes verts et aromates biologiques, et élever des poissons d’eau douce qui seront ensuite utilisés pour complémenter les repas offerts par la cantine de Ti Rayons Soleil chaque après-midi, en jours de semaine.

 

Et ce n’est pas tout, souligne Bérengère Series. «Dans leur programme, les enfants ont une matière qui consiste à leur apprendre à planter des graines et à voir les légumes pousser afin de les sensibiliser à l’agriculture. Nous avons aussi un programme pour les jeunes, qui s’intitule Anou bouze ensam, dont l’objectif est d’encadrer ces jeunes issus de conditions difficiles afin de les guider vers un parcours professionnel qui leur correspond. Ils sont actuellement une vingtaine. Ils s’occuperont de la terre, de la plantation, de l’arrosage et de la récolte qui sera ensuite divisée entre l’école maternelle et les jeunes.»

 

La ferme aquaponique cadre donc, dit-elle, parfaitement avec cette démarche.