Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Plan d’action pour le secteur créatif  : les artistes espèrent mais s’interrogent
  • Décès de Caël Permes : la MCIT enchaîne les arrestations
  • Galaxy Note 20 : rumeurs sur des puissants
  • Le MAJSL dévoile un plan de trois mois : Des activités de jeunesse en ligne
  • Eid-ul-Fitr : Un moment de partage et d’amitié malgré le «lockdown»
  • Lutte antidrogue : les saisies se multiplient
  • Le jeu vidéo de demain, c’est avant demain…
  • Hippisme – Jockeys mauriciens : La patience mise à rude épreuve
  • Gardes-chiourmes ou assassins?
  • Reprise sur fond de crise économique : Conjoncture difficile, ils s’adaptent...

Streets Of Rage 4 : le come-back du «marse bate»

Un retour en arrière pas possible et pourtant… Voici le quatrième volet de Streets Of Rage, Beat’em All qui a fait le bonheur des possesseurs de la Mega Drive – console 16 bits – dans les années 90, avec trois volets très divertissants. Grâce à l’éditeur Dotemu et aux studios Lizarcube et Guard Crush Games, ce quatrième volet sent bon l’old school !

 

Car Streets Of Rage 4, disponible en téléchargement sur PC, PS4, XBOX One et Switch, se veut être dans l’esprit des trois premiers volets : il est question d’avancer dans des niveaux en scrolling 2D remplis de malfaiteurs, à seul ou à plusieurs (jusqu’à quatre, dont deux en local et deux en ligne), en vue de mettre à mal un syndicat du crime. Les plus nostalgiques seront contents de pouvoir rejouer après tout ce temps avec les fameux Blaze et Axel. Des nouveaux s’ajoutent au roster des personnages, avec encore d’autres déblocables via un système de scoring.

 

Sinon, il y a aussi des nouveautés au niveau du gameplay : des contre-attaques (vous pouvez renvoyer les armes que vous envoient les méchants et briser la garde de vos adversaires), des attaques super, tout en gardant les principes de prises et de combos ! On terminera par une patte visuelle très particulière, qui abandonne le pixel art des premiers volets pour une approche comic book un peu plus actuelle.

 

Cependant, les postures et animations, voire les costumes de certains, restent très fidèles aux jeux originaux. Bref, si vous êtes fans de Streets Of Rage, ce quatrième volet s’impose !