• Slam national : le triomphe du Ninja rodriguais et de son équipe
  • La pratique du sport, bénéfique pour la fertilité
  • Boxe – Assemblée générale élective : pas de nouveau mandat pour Indiren Ramsamy
  • Entrepreneures : «Déployez vos elles» avec Lottotechseeds
  • Concert «Bizin Solider Toultan» : artistes et citoyens se mobilisent pour les squatters
  • Vol et agression au cutter : l’ex-champion de boxe Mervin Aza fait encore parler de lui
  • Crise économique : comment je me suis recyclée
  • La passion de Shenaz Burkutally pour la pétanque
  • Martine Malabar : Sweet Cannelle, sa plus belle aventure
  • Mike Perrine succombe à ses blessures onze jours après son accident : les interrogations de sa compagne Queency

Quelques jours avec le P40 Pro

Certains risquent de se ruiner en l’achetant… Mais ça devrait les rendre heureux ! Tout ça pour dire que pour Rs 39 999, le P40 Pro, récent haut de gamme de la marque Huawei, a intérêt à assurer sur tous les fronts. Le verdict est en tout cas positif, même s’il est bon de signaler que ce mobile ne vient pas avec les services Google (Gmail, Maps, YouTube, etc.) mais que vous pouvez trouver des alternatives avec l’AppGallery de Huawei ou en passant directement par votre navigateur Web sur l’appareil. 

Prise en main. Il a fière allure, ce P40 Pro ! Bien glossy, avec un revêtement arrière en verre qui n’attire pas les traces de doigt et un bel écran OLED de 2 640 x 1 200 pixels de 6,58 pouces, avec en plus un refresh rate de 90 Hz, pour un effet de fluidité accentué, avec même un lecteur d’empreinte à l’avant sous l’écran. Un vrai plaisir que de parcourir ce portable. Certes, l’emplacement des caméras peut sembler bulky mais attendez de lire la suite…

 

Puissance. Avec son processeur Kirin 990 compatible 5G, ses 8 GB de RAM et son stockage de 256 GB (extensible uniquement avec les cartes SD de Huawei, pas encore disponibles à Maurice), on n’a pas été déçus en mettant le P40 Pro à rude épreuve. Vidéos en 4K à gogo (en plus sur le bel écran), jeux vidéo gourmands (on s’est bien amusés sur PUBG et Asphalt 9 avec toutes les options graphiques à fond, sans ralentissement), recording vidéo en 4K, photos, group chat… En une journée intensive, le P40 Pro a tout encaissé sans broncher, sans surchauffer (c’était léger, sans plus). De plus, la batterie de 4 200 mAh semble bien optimisée, avec encore du jus (20 %) à la fin de cette journée. Et ce n’est que partie remise avec la charge rapide qui a grimpé de 20 à 70 % en seulement 30 minutes, avec environ une heure donc pour une charge complète !

 

Photo et vidéo. C’est clair que les portables haut de gamme de Huawei ont un énorme argument de vente avec la partie photo et vidéo. Et les chiffres sont plus que bien foutus avec le P40 Pro : capteur principal de 50 mpx, ultra-grand-angle de 40 mpx, ultra-zoom 5X de 12 mpx et une caméra selfie de 32 mpx. De jolis chiffres et c’est tout aussi beau à l’arrivée : des photos de jour avec un excellent piqué, des couleurs naturelles, un auto focus qui se fait en un éclair – le mode Portrait est très réactif et précis –, et des détails en veux-tu en voilà (on est arrivés à un résultat correct, même avec le zoom à fond sur plusieurs clichés), même si la saturation est là de temps en temps. Le night mode n’est pas en reste. Si les photos de nuit, avec des conditions de lumière difficiles, sont déjà pas mal sans le mode activé, le tout devrait combler les plus difficiles avec le night mode activé. Du coup, le P40 Pro se hisse du côté d’un iPhone XS Max et surtout d’un Pixel 4, comme avec les P30 qui avaient aussi convaincu de ce côté. En plus, le night mode est aussi de la partie avec la caméra selfie…

 

On n’oublie pas la vidéo, avec du 4K à 60 images par seconde, qui se fait sans broncher, et une excellente stabilisation optique (on a essayé en courant). La partie vidéo inclut une partie slo-mo avec possibilité en résolution 720 p d’avoir des ralentis à… 7 680 images par seconde. Idéal pour filmer un jet d’eau, une explosion, un éclair !

 

Alors ? Il semble qu’on a ici un portable sous Android (mais sans Google Services) qui devrait calmer les plus exigeants : c’est beau, c’est puissant et toute la partie photo et vidéo est très complète et exhaustive. De la qualité donc ! À ce prix-là, on n’en demandait pas plus.