• Ashar Sobratee condamné à 39 ans de prison pour le meurtre d’Ayaan, 2 ans - Adil, le père du garçonnet : «Aucune sentence n’apaisera ni mon chagrin, ni ma colère !»
  • Boulangers : après les menaces, l’espoir
  • Débats budgétaires : un marathon houleux
  • Michael Lalljee nous ouvre les portes du «Gardien du Robinet d’Or»
  • Vidéos montrant des tortures policières : lueur d’espoir pour Krishna Seetul et David Jolicoeur
  • Décès de Gilbert Rousset : poignants adieux à une grande figure du turf
  • Chair2chair : la santé mentale au cœur de l’action
  • Naomi Buan & Cyril Rasoamanana : en attendant de passer le flambeau aux prochains Gold Faces…
  • Salam mister Joe !
  • Les Komiko ont leur site pour voir toutes leurs productions !

[ PUBLI-REPORTAGE ] Palpitations : savoir reconnaître quand c’est bénin et quand c’est grave

Un cœur qui s’emballe et qui accélère soudainement sans aucune raison. Ou à l’inverse, un cœur qui ralentit, jusqu’à s’arrêter quelques secondes… Les palpitations, ça peut arriver à tout le monde. Mais faut-il pour autant s’en inquiéter. Comment savoir si c’est bénin ou sérieux ? Le Dr Marvyn Sooknunden, chirurgien cardiaque et membre de la Heart Foundation (Mauritius) nous éclaire sur les palpitations.

 

Il est indispensable à la vie. La base de tout. Le coeur est un organe extraordinaire. Réglé comme une horloge. Avec des battements précis qui permettent la circulation sanguine dans tout le corps. Mais ça peut arriver que l’on ressente des palpitations. Que l’on sent que le battement de son coeur est irrégulier. Comment réagir ?

 

Comment fonctionne le coeur ?

 

Pour prendre soin de son coeur, pour le garder en forme le plus possible, il est important de le comprendre. D’abord, même si on ne le réalise pas toujours, un coeur en bonne santé et en situation de repos, bat entre 60 et 80 fois par minute.

 

Après, c’est normal que lorsque l’on fait des efforts, le coeur ait à pomper plus de sang et le rythme augmente jusqu’à 100 par minute. De même, il est normal que lorsque l’on dort, que nous ne sommes pas en activité, le battement diminue et descende jusqu’à 55 à 60 par minute.

 

Quelles sont les causes des palpitations?

 

• Le stress : Lorsqu’on stresse, cela sécrètedes hormones qui déclenchent uneaccélération du coeur.

• La caféine : Un excès ou une intolérance peut causer des palpitations.

• La chaleur : Quand on est déshydraté, lecoeur est forcé d’accélérer pour compenser.

 

Attention, les palpitations peuvent cacher d’autres maladies...

 

L’anémie : Lorsque le taux d’hémoglobine est bas dans le sang, le coeur a du mal à transporter l’oxygène dans tout le corps. Il doit alors travailler plus fort, ce qui explique qu’il bat de manière irrégulière.

 

Le dérèglement de la thyroïde : Quand la thyroïde s’emballe, elle produit des hormones en excès, ce qui fait accélérer le coeur. Inversement, quand la glande thyroïde fonctionne au ralenti, cela crée un déficit d’hormones, qui à son tour fait battre le coeur lentement.

 

L’hypertension : Elle est souvent difficile à repérer et les palpitations poussent alors à aller consulter. En traitant l’hypertension, les palpitations peuvent diminuer.

 

Quand faut-il s’inquiéter ?

 

Si les palpitations durent moins d’une minute et surviennent juste une ou deux fois, c’est peut-être dû au stress ou à une déshydratation.

 

Si elles durent au-delà d’une minute et que c’est très fréquent. Et si en plus, c’est accompagné de malaise, de lourdeur de tête, d’étourdissement, de douleurs dans la poitrine, de difficultés à respirer…là il est urgent de consulter. Car cela peut cacher quelque chose de plus grave, une maladie sous-jacente.

 

Par ailleurs, si vous êtes cardiaque, qu’il y a dans votre famille des antécédents, des personnes dans votre entourage qui ont connu ce qu’on appelle une mort subite (décès inattendu d’origine cardiaque), pensez à consulter. Puisque certains facteurs génétiques peuvent entraîner des maladies cardiovasculaires.

 

Que faire ?

 

 

Dans tous les cas, essayez de vous relaxer. Asseyez-vous, respirez calmement, ne paniquez pas, ne courez pas dans tous les sens. Car plus vous vous agitez, plus votre cœur s’emballera et plus vous vous sentirez mal.

 

Si vous êtes une personne en bonne santé et que vos palpitations sont passagères, qu’elles ne sont pas accompagnées des symptômes mentionnés plus haut, c’est sans doute bénin.

 

Très important

 

Si vous ressentez des palpitations fréquemment, qu’elles sont accompagnées d’autres symptômes, il vaut mieux faire quelques vérifications auprès d’un médecin. Car il vaut mieux consulter une fois de trop, que trop peu. Les palpitations peuvent être dangereuses chez les plus fragiles.

 

Et si votre coeur bat trop lentement...

 

 

Un rythme cardiaque trop lent mérite aussi une attention particulière. Si vous sentez que votre coeur s’est arrêté un moment et suffisamment longtemps pour causer un malaise, il faut consulter. Dans ce cas de figure, un électrocardiogramme permettra d’observer vos battements de coeur et de déterminer s’il y a anomalie. Dans certains cas, quand les battements sont trop faibles (inférieurs à 60 par minute), l’implantation d’un pacemaker peut être envisagé. Ce dernier, dès qu’il ne détecte pas de battements de coeur, enverra des pulsations électriques pour stimuler le coeur.

 

Plus d’infos sur la page Facebook La Route du Coeur.

 

 

#EcoutToLeker #YourHeartActNow