• Quand Philippe Thomas passe devant la caméra
  • Ne ratez pas le Moris Aids Tour
  • Judo – Opens Africains de Yaoundé et Dakar : sorties encourageantes pour Priscilla Morand
  • Damien Salomon, l’homme animé par la positivité
  • Allégations de maltraitance sur un enfant de 2 ans | Son père : «Zot finn pran nou zanfan akoz bann fos rimer»
  • Nooshreen Beeharry, la tante d’Ayaan : «Mo pa pou pardonn mo ser zame»
  • Il a frappé à mort Ayaan, 2 ans, le fils de sa concubine : Azhar Sobratee, de «jeune homme violent» à «meurtrier d’enfant»
  • Sam Poongavanon : «L’écriture est devenue pour moi une échappatoire...»
  • En avant pour les Mauritius Music Awards 2020
  • Sortie de route meurtrière pour Howard Seedoo, 41 ans : des adieux déchirants à «un homme exemplaire»

Phoenix Wright : Ace Attorney Trilogy | Procès rétro énergiques

Des intrigues, des personnages incroyables et surtout beaucoup de temps sur le lieu du crime et en Cour pour un plaidoyer. Il n’en a pas fallu plus pour que la franchise Phoenix Wright trouve très vite son public depuis sa sortie en 2001 sur Nintendo DS. Après plus d'une dizaine de volets sur consoles portables, consoles et mobiles, voici qu’on nous sort un remaster des trois premiers volets sur PS4, XBOX One et Nintendo Switch.

 

Le concept est simple. Vous êtes dans la peau d'un avocat qui va enquêter sur des crimes et ensuite faire son plaidoyer en Cour. Sur la base d'indices et de témoignages, aidé par des personnages secondaires hauts en couleur, vous devrez faire vos preuves devant le juge, à grands renforts d’Objection et de Take that. Bref, le tout est mis en scène de façon énergique, rempli de personnages qui ne le sont pas moins, avec des dessins old school qui ravissent les fans d’anime, sans oublier des intrigues qui tiennent la route et qui deviennent très vite passionnantes, même si c'est très bavard par moments.

 

Si le concept tient toujours en haleine, ce package n’offre que les trois volets. Donc, si vous avez déjà complété cette trilogie, vous pourrez passer votre chemin, à moins d'être très nostalgique ou un fan endurci de la série. Par contre, si vous êtes tout nouveau, il serait bon de découvrir une franchise old school qui s’appuie sur autre chose que des super graphismes 3D ou un gameplay complexe rien que pour épater la galerie.

 

Et qui dit remaster dit aussi lifting. Les dessins animés très retro gaming des jeux viennent donc en haute définition et ce n’est pas forcément plus joli. C'est juste plus fin et on avouera que ça passe mieux sur un petit écran. Mais en fin de compte, ce ne sont pas les graphismes fins ou moins fins qui sont les éléments les plus importants dans le style du jeu…