• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Octobre rose : un bus pas comme les autres pour sensibiliser au cancer du sein

L’équipe de C-Care Darné, entourée des partenaires de l’événement.

Le cancer du sein touche environ 1 femme sur 8 mais aussi des hommes ainsi que de plus en plus de jeunes. En ce mois d’octobre rose, C-Care s’est engagé à sensibiliser sur le sujet à travers son Bis Roz qui a récemment parcouru l’île pour faire du dépistage…

Chaque année, plus de 900 nouveaux cas de cancer du sein sont dépistés à Maurice et près de 200 personnes en meurent. Des chiffres alarmants mais qui interpellent sur le besoin d’agir face à cette maladie qui gagne du terrain. C’est dans cette optique de sensibiliser, d’encourager le dépistage précoce et de démocratiser l’accès aux soins que le Bis Roz de C-Care a vu le jour, proposant des séances de dépistage gratuites.

 

En effet, un bus aux couleurs de la campagne – le C-Care Bis Roz – a récemment sillonné cinq régions de l’île. Cette initiative, en collaboration avec les ONG Link To Life et Breast Cancer Care ainsi que Rose Hill Transport, a été lancée le lundi 3 octobre en présence d’Hélène Echevin, CEO du groupe C-Care, de Shamima Patel, fondatrice de l’ONG Breast Cancer Care, de Selvina Moonesawmy, coordinatrice chez Link To Life, et de Sidharth Sharma, CEO de Rose Hill Transport. «Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10 mais malheureusement, dans 25 % des cas, les patientes se font soigner à un stage avancé du cancer. C-Care souhaite encourager la population à se faire dépister le plus tôt possible. Avec le Bis Roz, nous allons au-delà de la sensibilisation ; nous parlons plutôt de la démocratisation à l’accès aux soins. Nous voulons aller vers les gens, les accompagner avec notre professionnalisme et notre sens de l’empathie. Le bus a été, par ailleurs, aménagé et équipé pour le confort des femmes et pour un dépistage efficace», explique Justine Dalais, chef de projet chez C-Care.

 

Le Bis Roz était au Social Welfare Centre de Bambous le 3 octobre, puis au Community Centre de Souillac le lendemain, où Savika s’est rendue avec sa fille. «C’est une belle initiative de venir vers les gens. Surtout pour nous, les femmes. C’est délicat de parler ouvertement de tout ce qui touche à notre intimité. Nous trouvons cela tabou ou nous ne savons pas comment l’expliquer. Mais ce genre d’initiatives nous permet de rencontrer des professionnels de santé de confiance qui nous mettent à l’aise. Selon moi, les dépistages et sensibilisations doivent se faire dans les écoles aussi afin de conscientiser les jeunes», souligne-t-elle.

 

Après Souillac, le Bis Roz a pris la route pour le Centre Social de La Chaux le mercredi 5 octobre, avant de mettre le cap sur Flacq au Social Welfare Centre de Brahmsthan le 6 octobre, avant de clôturer sa tournée au Social Welfare Centre de Mont-Roches le vendredi 7 octobre. Outre le Bis Roz, le groupe C-Care a prévu tout un calendrier d’activités durant le mois d’octobre qui est dédié à la lutte contre le cancer du sein. Une journée portes ouvertes est ainsi prévue le 12 octobre à C-Care Darné, à Floréal, pour prodiguer des conseils aux patientes souffrant d’un cancer du sein, sur des produits ou astuces en vue d’améliorer leur condition. Lors de cette journée, des représentants de La Roche Posay, Dawn Medical, Orthomed, HealthActiv, Link To life et Breast Cancer Care seront aussi présents.

 

Une séance de méditation animée par Barbara V. de Latour, coach de vie, est, en outre, prévue le 27 octobre pour les survivants et les combattants du cancer, ainsi qu’un atelier animé par Emmanuel Maurice, psychothérapeute, le 31 octobre. Cette activité s’adresse aux fighters et à leur famille ou aidant, afin de leur permettre de travailler sur leurs forces face à cette maladie redoutable. «La lutte contre le cancer est un sujet qui nous tient à cœur. Nous espérons que cette campagne nous permettra de prévenir la maladie chez de nombreux sujets. Chez C-Care, nous croyons que les patients peuvent bénéficier d’un meilleur traitement du cancer à Maurice et c’est pour cela que nous planifions d’ouvrir, en 2024, notre nouveau centre dédié à la prise en compte du patient, dès le diagnostic de son cancer jusqu’à la fin des traitements», conclut Justine Dalais.

 


 

Une fenêtre ouverte sur la prévention

 

L’octobre rose est une campagne mondiale de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. La première édition a eu lieu en 1985 aux États-Unis. Elle vise à sensibiliser le grand public au dépistage précoce de cette maladie, pour une prise en charge rapide, mais aussi à récolter des fonds. La campagne informe également sur l’importance du suivi médical régulier, notamment à partir d’un certain âge.