Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Pascal Desroches, arrêté pour agressions sexuelles : portrait du violeur en série aux deux visages
  • Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre
  • Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»
  • Malenn Oodiah : «Nous pouvons et nous devons réinventer notre modèle de société»
  • Covid-19 : Maurice tombe le masque, Rodrigues sur le qui-vive
  • Un an depuis la disparition tragique de Soopramanien Kistnen - Hansley, son fils : «Mo gard lespwar pou kone ki sannla inn tir lavi mo papa»
  • Si les «Avengers» n’existaient pas…
  • Tennis de table – ITTF World Youth Championships : A la conquête du Portugal
  • Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius
  • La situation des rastas mauriciens préoccupe l’opinion internationale

Monster Hunter Rise : une chasse plus dynamique

Si le récent film n’était pas terrible, la franchise Monster Hunter a quand même fait ses preuves depuis ses débuts sur PS2 en 2004. Après un gros succès multi-plateformes avec le volet World, un nouvel opus débarque sur Switch, avec des ajouts qui donnent du tonus à la série ! 

Pendant près de deux décennies, ils ont été des millions à aimer cette chasse aux monstres virtuelle. Avec la franchise Monster Hunter, les studios Capcom avaient trouvé un bon filon, avec le principe simple mais efficace de proposer un univers où l’on créait un chasseur de monstres, où l’on montait de niveau et où l’on se préparait avec plein de ressources, pour ensuite aller chasser des monstres de tailles et spécificités différentes, avec un fun décuplé à plusieurs. C’est là tout le nisa de la franchise Monster Hunter et l’épisode Rise ne change pas la donne. Un nouveau volet disponible depuis peu sur Switch, en attendant une sortie sur PC prévue pour l’année prochaine.

 

Et l’on peut dire que ce volet Arise s’inscrit bien dans la continuité de l’opus World, avec une franchise plus ergonomique et dynamique : une interface plus adaptée aux combats (notamment pour la prise de potion et le choix des items en pleine action), des zones avec un sentiment plus open world, du fast travel plus facile, des équipements avec des statistiques plus claires, etc. Bref, même le casual gamer pourrait s’y trouver… Même s’il pourrait se perdre par la suite.

 

Monster Hunter Rise va à l’essentiel de la franchise : une histoire simple (il est ici question d’une grosse menace, d’une calamité à venir et c’est tout) et directe dans la chasse ! On crée donc son avatar, pouvant choisir parmi pas moins de 14 catégories d’armes, avec certaines plus lourdes et plus dynamiques que d’autres. Bref, il y a de quoi faire ! Niveau nouveautés, les développeurs nous gâtent avec l’ajout d’une sorte d’insecte, le Wire Bug, que vous pouvez utiliser pour grimper sur des parois verticales, pour faire de nouvelles attaques et esquives (le sens du timing est toujours aussi primordial) et pour grimper sur certains monstres et ainsi les commander ! Des nouveautés qui ajoutent du piment au level design, tout comme les combats eux-mêmes !

 

Il ne faudra pas non plus négliger les autres petits animaux sur le terrain avec, par exemple, des petites bêtes que l’on peut capturer pour ensuite s’en servir pendant les combats, en les faisant exploser, causant des dommages de glace, de feu ou de gaz pour attirer les monstres. Sinon, vous aurez aussi un Palamute, un animal qui vous fera parcourir les cartes plus rapidement et qui peut aussi intervenir pendant les combats.

 

Calamité monstrueuse

 

Sinon, la structure du jeu est la suivante : on a les quêtes pour le village, qui sont en solo, donc idéales pour se familiariser avec le gameplay. Par la suite, place au jeu en multi, jouable jusqu’à quatre, même si vous pourrez parcourir tout le jeu en solo – on vous prévient, c’est beaucoup moins fun. Pour le multi, vous pourrez rejoindre une partie en cours, en créer une avec des inconnus ou vos amis, ou lancer une partie locale en mode wireless – chacun sur sa console, l’un auprès de l’autre ! Outre les quêtes plus classiques, vous aurez droit au mode Rampage, où il faudra défendre à plusieurs une forteresse prise d’assaut par des vagues de monstres !

 

Concernant les monstres eux-mêmes, il y en a 34 au total pour le moment (connaissant la franchise, d’autres arriveront par la suite) dont 11 totalement inédits. Il y aura de quoi faire, avec de grosses bestioles volantes, à crocs ou d’autres maîtrisant des éléments comme la glace ou… l’attaque à base de fruits ! Ne vous inquiétez pas, visuellement aussi, c’est coloré, joli et les monstres assurent toujours avec leur design menaçant !

 

Sans nous dépayser, ce Monster Hunter Rise en a pas mal dans le ventre, avec de sympathiques ajouts qui dynamisent encore plus la franchise. Si vous avez une Switch, ce jeu devrait vous combler ainsi que vos potes pendant des dizaines, voire des centaines d’heures !