• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Lutte contre l’acné : Quand l’alimentation entre en jeu

Le Dr Pethkar souligne que l’alimentation est l’un des facteurs clé pour lutter contre l’acné.

Elle est tenace, inesthétique et n’épargne personne. Et sa zone favorite n’est autre que votre visage, autant dire la partie la plus visible de votre corps. Vous avez tout essayé pour vous en débarrasser, en vain. Mais avez-vous pensé à revoir votre alimentation ? Non ? Vous devriez car ce n’est pas une mauvaise idée. Le Dr Gitanjali Petkar, dermatologue au Centre international de développement pharmaceutique (CIDP), met en exergue le bon mode d’alimentation à privilégier pour faire la peau à votre acné.

Avoir des boutons sur le visage. Les adolescents en savent quelque chose mais certains adultes aussi. Eh oui ! C’est un trouble cutané, véritablement plaie parfois, qui peut avoir la dent dure. Et ses causes sont multiples : hormones, stress, hygiène de vie, alimentation, entre autres. «L’acné touche principalement les adolescents et le visage. Cela peut s’avérer pénible pour certains car le visage est une partie du corps qui est visible à tous. Donc, l’acné n’affecte pas uniquement la peau mais aussi le mental. Outre les traitements pour la combattre, il est important de revoir son mode de vie, surtout son alimentation, car la guérison et la prévention de cette pathologie se passent aussi à l’intérieur de soi», explique le Dr Gitanjali Petkar, dermatologue.

 

L’alimentation anti-acné, très étudiée depuis quelques années, consiste principalement à réduire la consommation de certains aliments pour freiner le développement de l’acné et permettre à la peau de se régénérer. Et elle est efficace seulement lorsqu’elle est bien établie. «Mais il ne faut pas croire que changer seulement son alimentation guérira l’acné. En réalité, c’est la combinaison entre une bonne alimentation, un changement de mode de vie et le traitement clinique qui portera ses fruits», souligne-t-elle.

 

Il faut ainsi consommer moins de sucre raffiné, de boissons pétillantes, d’aliments transformés, de fritures, d’aliments à indice glycémique élevé, de lactose, entre autres. «Notre alimentation ne pourrait pas causer l’acné mais plutôt l’aggraver si elle est déjà présente. Un régime avec un indice glycémique (IG) élevé et une consommation fréquente de produits laitiers seraient les principaux coupables alimentaires favorisant l’acné. Le lait animal est particulièrement déconseillé car il a une action directe sur l’insuline et la testostérone, et les aliments avec un IG élevé influent sur l’excès de sécrétion de sébum qui engendre la prolifération de bactéries sur les zones concernées et une obstruction des pores.»

 

Pas de panique ! Pour remplacer le lait animal, il existe des solutions. «De nos jours, on retrouve plusieurs substituts aux produits laitiers sur le marché. On peut se tourner vers des alternatives qui aideront à répondre aux besoins en vitamine D et calcium. Les sources de calcium non laitières sont les dérivées du soja – lait, crème, yaourt –, le lait d’amande, de tournesol ou autre. Toutefois, les produits dérivés du soja représentent le meilleur substitut au lait car ils contiennent à peu près les mêmes quantités de calcium, de vitamine D et de protéines. Les haricots blancs, les légumes verts comme le chou, le haricot vert ou le brocoli ainsi que certaines noix comme les amandes contiennent aussi du calcium.»

 

Un régime à faible indice glycémique est généralement faible en gras saturés et riche en fruits, légumes et grains entiers. «Les aliments à IG bas à privilégier sont les fruits qui, non seulement sont un excellent apport en vitamines A, C, D, E mais ont aussi un côté antioxydant qui aide à réduire les inflammations liées à l’acné. Les légumes, les oléagineux, les viandes et volailles et les aliments riches en zinc également à privilégier», explique la dermatologue.

 

Certainement, une alimentation à faible indice glycémique peut avoir de multiples bénéfices sur l’acné mais aussi sur la santé en général. Alors, pourquoi hésiter ?

 

CIDP

 

Le Centre international de développement pharmaceutique (CIDP) est une société de recherche contractuelle privée et indépendante qui mène des activités de recherche et cliniques de haute performance pour les industries pharmaceutique, médicale, nutritionnelle et cosmétique internationales. L’emplacement géographique des centres, soit le Brésil, l’Inde, l’île Maurice, la Roumanie et Singapour, permet au centre d’accéder à un large panel de patients, d’entreprendre des essais multicentriques avec un processus de recrutement rapide dans un environnement sécurisé et adapté. Si vous souhaitez faire partie des volontaires du centre, n’hésitez pas à les contacter au 401 2600 pour en savoir plus sur les études en cours.

 

Bio express

 

Le Dr Gitanjali Petkar, dermatologue, est originaire de l’Inde, et exerce au CIDP depuis plus de quatre ans en tant que chercheuse principale et experte médicale. Elle est détentrice d’un MBBS de l’Université de Poona et est titulaire d’un diplôme en dermatologie et d’un PG en recherche clinique. Elle possède une vaste expérience dans les essais cosmétiques et a réalisé des études pour de nombreuses marques cosmétiques réputées. Ses domaines d’intérêt comprennent l’acné, le psoriasis, le vitiligo, la dermatite atopique, les dermatoses solaires et les soins antivieillissement.