• La vie de... fashionista d’Amanda
  • La PS5 rend impatient
  • Tennis de table - formation : ouverture d’une école à Port-Louis
  • Pétanque – Championnat national doublette mixte : Wong et Sookharry conservent leur titre
  • 15 ans du Collectif Arc-en-Ciel : Mon meilleur souvenir autour d’une Marche des Fiertés
  • Le «kombucha» : à adopter ou à éviter ?
  • Techno - Huawei Y8P : joli et pas cher
  • Huawei Matebook : salut les (petits) musclés !
  • Un million de repas redistribués : réduire l’insécurité alimentaire, le pari de FoodWise
  • Anil Digumber : la Case 75, une histoire de cœur

Le Top 5 des bienfaits du lait maternel

C’est le meileur aliment pour un bébé en bonne santé.

Il est bénéfique aussi bien pour le bébé que pour la maman. Sans oublier que l’allaitement maternel favorise l’attachement entre la mère et l’enfant. Dans le cadre de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, observée du 1er au 7 août, zoom sur cinq bienfaits du lait maternel, avec la nutritionniste Aroushinee Goorapah. 

Contient des nutriments

 

Le lait maternel contient tous les nutriments nécessaires au bébé pendant les six mois suivant sa naissance. Sa composition s'adapte aux changements que subit le bébé, en particulier pendant les premiers mois de sa vie. Au cours des premiers jours après la naissance, un liquide jaune appelé colostrum est produit, riche en protéines et pauvre en sucre, mais chargé de bienfaits. Il aide le système immunitaire du bébé à se développer et contient des anticorps importants comme l'immunoglobuline A (IgA) qui aide à combattre les virus et les bactéries. Cette IgA protège le bébé et agit à titre préventif en formant une couche protectrice autour de la muqueuse du nez, de la gorge et du système digestif. À l’inverse, diverses études montrent que les bébés qui ne sont pas allaités sont plus susceptibles d’attraper des maladies comme la pneumonie, la diarrhée et d'autres infections.

 

Le lait maternel contient également des acides gras essentiels qui permettent le développement du cerveau chez les nourrissons. Il est riche en antioxydants et en enzymes.

 

Réduit le risque de maladies

 

L'allaitement aide à prévenir les rhumes et les infections. Il contribue aussi à réduire les dommages intestinaux comme l'entérocolite nécrosante et les maladies inflammatoires de l'intestin.

 

En outre, le lait maternel réduit le syndrome de mort subite du nourrisson et peut réduire les risques de maladies cœliaques et d'autres allergies qui peuvent survenir chez les enfants. Il est même connu pour réduire une infection moyenne de l'oreille de 50 % au cours des premiers mois et de 23 % au cours de la première année. Autre avantage de l’allaitement maternel pour l’enfant : il prévient les maladies liées au mode de vie comme le diabète, en particulier le diabète de type 2.

 

Favorise le maintien du poids

 

Le lait maternel prévient l'obésité. Les bactéries présentes dans le lait maternel affecteront positivement le stockage des graisses et la distribution des graisses dans le corps du nourrisson.

 

Aussi, l’allaitement maternel aide à contrôler la satiété et la faim chez le bébé, ce qui réduit la surconsommation et agit comme une prévention de la prise de poids. Cela permet aux enfants, à un stade ultérieur, de mettre en place des habitudes alimentaires saines et un mode de vie sain.

 

C’est gratuit !

 

Contrairement au biberon, le lait maternel est gratuit.

 

Est bénéfique pour la mère

 

Les femmes qui allaitent ont un risque plus faible de dépression post-partum. L'allaitement contractera l'utérus pour le remettre en place et aidera la mère à perdre le poids supplémentaire pris pendant la grossesse. De plus, il contribue à réduire le cancer du sein et le cancer de l'ovaire. L'allaitement favorise l’attachement entre la mère et l’enfant.

 


 

Une semaine pour sensibiliser

 

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est observée chaque année du 1er au 7 août dans plus de 170 pays pour promouvoir cette pratique afin que les nourrissons du monde entier soient en meilleure santé. Le thème choisi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), cette année, est Soutenir l’allaitement maternel pour une planète en meilleure santé. Cet événement est aussi l’occasion pour des organisations, des associations, des hommes et des femmes du monde entier, d’encourager et de sensibiliser sur l’importance de l’allaitement maternel. Bébé n’ayant pas encore un système de défense immunitaire bien développé, il profite de celui de sa maman pour se protéger. Et cela se fait à travers l’allaitement. L’OMS recommande l'allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de vie du bébé et de poursuivre ensuite avec l'allaitement maternel en associant des aliments complémentaires appropriés jusqu'à l'âge de 2 ans et au-delà. La nutritionniste Aroushinee Goorapah souligne : «Le lait maternel est à la fois bénéfique pour le bébé et la mère. Les pays du monde entier recommandent l'allaitement comme le meilleur aliment avec la pandémie de Covid-19. L'OMS recommande même aux mères de continuer à allaiter en maintenant les précautions d'hygiène nécessaires pour prévenir la Covid-19 et à se laver les mains avant et après avoir touché le bébé.»

 

Allaitement et vie active : comment gérer ?

 

Vous souhaitez continuer à allaiter mais vous devez reprendrez le travail. Quelle est la solution ? Il suffit simplement de tirer le lait et de le conserver au réfrigérateur ; le lait maternel se conserve pendant 24 à 48 heures et jusqu’à trois mois au congélateur. Au moment où vous en aurez besoin, il suffit de le réchauffer au bain-marie à température ambiante.

 


 

Mishma : «Un moment privilégié entre mon fils et moi»

 

Au début, il y a les appréhensions, les interrogations, la peur de se lancer. Mais lorsque l’on tient son enfant dans les bras, c’est un lien spécial qui s’installe entre la mère et son enfant.

 

S’il est vrai que l’allaitement est une décision qui n’appartient qu’à la mère, selon les professionnels de santé, il est important pour la maman et l’enfant. Mishma, 24 ans et maman de Yanessen, 2 mois et demi, en a fait l’expérience. «C'est ma première expérience. Elle a été douloureuse et stressante. Il y a la peur de ne pas bien faire. Mais j’ai fini par m’adapter et l'instinct maternel a pris le dessus. Pendant les trois premiers jours suivant l'accouchement, je n'ai pas pu allaiter mon fils car j'étais fiévreuse. Mais une fois que j’étais rétablie, je l’ai allaité et depuis, c'est un moment privilégié entre mon fils et moi. De plus, le lait maternel a de nombreux bienfaits», souligne la jeune maman. Mishma a aussi constaté qu'en allaitant, elle retrouvait sa taille d’avant. «Le lait maternel fait que mon fils se porte bien mais l’allaitement est également bénéfique pour moi.»

 

Paroles d’une jeune maman qui avait des appréhensions, des interrogations, avant que son instinct maternel ne prenne le dessus.

 


 

Bio express

 

Aroushinee Goorapah est diplômée de la faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Stellenbosch, en Afrique du Sud, et est titulaire d’un Bachelor of Science en nutrition et diététique. Son cheval de bataille est la prévention des maladies non-transmissibles. Elle croit fermement que la nourriture est le médicament du corps. La diététicienne reçoit aussi à son cabinet privé sous l’enseigne Daytodaynutrition à l’avenue Seeneevassen, Grassy Lane, Quatre-Bornes. Aroushinee Goorapah est joignable au 583 1138 ou par mail : aroush1894@gmail.com pour la prise de rendez-vous. Elle vous invite aussi à suivre sa page Facebook et le compte Instagram @daytodaynutrition pour des conseils nutritionnels au quotidien.