• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Le sommeil est important pour le cœur

Prendre soin de son sommeil, c’est prendre soin de son cœur. Le Dr Sunil Gunness, chirurgien cardiaque et Président de la Heart Foundation (Mauritius), nous en parle ici. Et si vous vous demandez pourquoi un chirurgien cardiaque aborde le problème du manque de sommeil. La raison est simple : le problème de sommeil et l’insomnie sont un mal sérieux. Ils augmentent le risque des maladies cardiaques mais aussi du diabète, de l’hypertension, de l’obésité. 

Pour commencer, voici quelques faits

 

En gros, nous passons un tiers de notre vie à dormir. Sauf qu’une personne sur 3 a du mal à dormir. Ce qui est loin d’être sans conséquence. Car le sommeil est vital à notre santé. Sans lui, on ouvre la voie à toutes sortes de troubles.

 

Combien d’heures de sommeil a-t-on besoin ?

 

La durée est variable. Car chaque personne est génétiquement différente. La durée de sommeil idéale est de 8 heures en moyenne pour un adulte. Mais certains n’ont besoin que de 5 heures pour une nuit réparatrice, on les appelle les petits dormeurs. D’autres ont besoin de 9 heures, on les appelle les gros dormeurs.

 

 

Pour ce qui est des plus jeunes

 

Malheureusement, dans beaucoup de cas les adolescents ne dorment pas assez. Entre l’école, les leçons, les activités extra-scolaires, les devoirs, la télé, les jeux sur portable, ils dorment moins de 9h. Ce qui peut avoir un impact sur le développement de leur cerveau, encore en phase de maturation. Et par conséquent entraîner des difficultés scolaires.

 

Comment déterminer si on a vraiment bien dormi ?

 

Si on est plus ou moins en forme au courant de la journée, capable de mener à bien nos activités. Si on est à fond dans notre travail, on est concentré, on rit, on parle, on suit le rythme. On a sans doute bien dormi.

 

Si on a du mal à démarrer la journée le matin et que même plus tard on n’est pas en forme. Si on se sent constamment fatigué, facilement irrité, on a du mal à se concentrer sur ce qu’on fait, on manque d’énergie… Ce sont des signes qui montrent que l’on a mal dormi.

 

 

La différence entre manque de sommeil et insomnie

 

Un manque de sommeil est occasionnel. Il survient surtout quand on a des journées difficiles, quand on est stressé, quand on rumine des tracas. Ou quand on a trop fait la fête.
L’insomnie est une maladie chronique. Cela peut durer des jours, des mois et parfois même des années. On a du mal à s’endormir. On se réveille pendant la nuit et on n’arrive plus à se rendormir.

 

Il existe d’autres types de problèmes de sommeil

 

L’apnée du sommeil : Il s’agit d’arrêts involontaires de la respiration pendant le sommeil, avec un ronflement permanent. Le fait que le corps ne reçoit pas d’oxygène une à deux minutes par nuit, entraîne avec le temps des complications.

 

L’hypersomnie : Il y a un besoin excessif de sommeil alors qu’on a bien dormi. Cela entraîne des somnolences au cours de la journée. Ce qui peut causer des accidents de la route, des accidents au travail.

 

Le somnambulisme : C’est le fait de marcher, de manipuler des objets, alors qu’on est dans un profond sommeil. Ce qui peut causer des chutes ou d’autres accidents.

 

 

Consultez un médecin si…

 

Si vous constatez que le problème perdure, que vous êtes continuellement fatigué, que vos performances au travail diminuent, que vous devez vous absentez souvent, que vous vous énervez facilement avec votre entourage...Votre médecin vous guidera vers les solutions possibles.

 

 


Quelques rituels à mettre en place

 

Déconnectez-vous des écrans deux heures avant de dormir. Car pour bien dormir, notre corps a besoin d’une hormone d’endormissement, appelée mélatonine. Elle est secrétée deux heures avant le coucher.

 

Dînez léger et évitez les épices. Evitez aussi de manger cru le soir. Mangez local, en symbiose avec les fruits et légumes de notre pays. Dînez tôt, dans l’idéal deux heures avant d’aller dormir. Et mangez à des heures fixes.

 

Buvez des tisanes à base de tilleul, camomille, lavande…

 

Privilégiez l’oméga 3, aussi disponible dans le lait. Selon une recette de grand-mère, boire une tasse de lait deux heures avant de dormir, aide à l’endormissement.

 

Préférez aussi les autres sources d’oméga 3 dont le poisson gras (sardine, saumon thon), l’huile de colza, les graines de chia.

 

Assurez-vous du confort de votre lit. Veillez à la bonne température de la chambre,  éliminez les bruits, prenez vos précautions contre les moustiques…

 

Essayez de vous aérer la tête avant d’aller dormir. La méditation, par exemple, aide, à mieux se relaxer.  

 

Pour d’autres conseils, visionnez la vidéo suivante.

 

#YourHeartActNow
#EcoutToLeker