• Soan, gagnant de The Voice 2019 : nouveau single et film en approche
  • Espagne vs Allemagne : duel explosif
  • Police douteuse, interrogations légitimes !
  • 35e journée : Triple Fate Line comme à l’entraînement
  • Duke Of York Cup : Frosted Gold vise un troisième succès classique
  • Ces nouvelles «World Cup Songs»
  • Ils s’en foot !
  • Dans l’univers des mordus du Panini
  • World Cup 2022 : paroles d'enfants
  • Retraite internationale : The Last Dance

l61 Foundation : pour le bien de la communauté

l61 Foundation travaille notamment avec l'association Amour et Espoir et le Kolektif Rivier Nwar.

«Restore. Renew. Rebuild.» C’est là la mission de l61 Foundation qui agit comme un pont entre les donateurs et les associations. Jusqu’ici, le travail de l’organisme a permis la réalisation de quelque 38 projets caritatifs. 

Être porteur d’espoir. Être une passerelle entre ceux qui peuvent et veulent aider, et ceux qui ont besoin qu’on leur prenne la main vers un meilleur demain. Parce que chaque petit coup de pouce représente un pas en avant, l’équipe de l61 Foundation se mobilise et se démène au quotidien pour avoir un impact positif sur la communauté afin que celle-ci dans son ensemble puisse avancer. Derrière la fondation se trouve une femme, Tam Geldenhuys, qui, après avoir été volontaire pendant plusieurs années dans de nombreuses associations œuvrant dans la partie ouest du pays, a décidé de faire les choses autrement. «J’ai réalisé qu’il y avait un écart entre les associations qui avaient besoin d’un soutien financier pour mener à bien leurs projets et les bailleurs de fonds qui souhaitaient allouer des fonds sans savoir où ni comment. Il y avait aussi un grand besoin de vérifier la crédibilité des ONG et des donateurs pour établir des relations de confiance qui pourraient durer sur le long terme.»

 

Portée par ce désir, Tam Geldenhuys réunit autour d’elle plusieurs personnes qui, tout comme elle, portent ce désir d’avoir un impact positif sur la vie des autres afin que la société soit plus équitable et juste. La l61 Foundation voit donc le jour il y a trois ans comme une fondation caritative dont la mission est d’aider les organismes de financement et les particuliers dans l’allocation de fonds à des projets communautaires. Si leurs actions se concentrent majoritairement à Maurice, Tam Geldenhuys et son équipe travaillent aussi sur des projets dans d’autres pays du continent africain. «Nous sommes une petite équipe passionnée appuyée par un solide conseil d’administration et des bénévoles dévoués. Nous avons un amour profond pour la communauté avec un grand désir de nous assurer que les fonds soient alloués de manière appropriée aux projets d’organisations à but non lucratif»,
explique la fondatrice.

 

Leur mission est donc d’identifier les projets sociaux dont l’objectif est de venir en aide et soutenir les communautés vulnérables, et de les soumettre aux donateurs qui, comme l61 Foundation, partagent la même passion, tout en étant conforme aux objectifs de développement durable des Nations Unies et du plan d’aide du gouvernement mauricien. «Notre rôle est de nous assurer qu’on puisse trouver des solutions efficaces et durables pour les projets communautaires, tout en aidant ceux qui sont opprimés par la pauvreté et l’injustice sociale. En temps de crise, nous voulons aussi permettre un travail de reconstruction grâce à des partenariats qui pratiquent la transparence et la bonne gouvernance. L’éducation est également l’un de nos principaux domaines d’intervention.»

 

Empowerment

 

Pour cela, l’équipe de la l61 Foundation intervient à deux niveaux. D’abord, il est question de soutenir les donateurs dans l’allocation des fonds qu’ils souhaitent accorder à des projets communautaires. De l’autre côté, la fondation caritative accorde aussi une assistance aux associations qui, elles, recherchent justement une source de financement pour mener à bien leurs projets afin de soutenir et d’apporter de l'autonomie aux communautés vulnérables. Tout le long du processus, la mission de la l61 Foundation est de s’assurer que, grâce au monitoring, au suivi et à une évaluation continue, le travail est efficace et durable. La collaboration, lance Tam Geldenhuys, est au cœur de leur travail. «Avant que la Fondation I61 ne considère l’une ou l’autre des parties prenantes, nous nous assurons qu’elles soient en règle avec une vérification diligente par notre équipe de conformité. Une fois nos critères remplis, nous travaillons ensuite vers la mise en relation de bailleurs de fonds et les associations en ligne avec leur programme de responsabilité sociale d’entreprise. La collaboration est une partie importante de notre travail et cela, pas uniquement entre les donateurs et les ONG. Il s’agit aussi de rassembler les associations qui apportent soutien et empowerment aux bénéficiaires, de rassembler les plus petits donateurs pour soutenir un projet de manière collective pour un impact plus global.»

 

Au cours de ces trois dernières années, la l61 Foundation a pu récolter Rs 9 225 403 qui ont financé 38 projets et ont permis des dons physiques à 28 autres. La l61 Foundation a collaboré avec le MOL Charitable Trust dans leurs premier et deuxième appels à propositions au cours des 12 derniers mois et continuera à le faire l’année prochaine. «Nous avons actuellement 11 projets dont nous soutenons le financement, notamment un à Madagascar et un au Zimbabwe.» Car depuis peu, la l61 Foundation a étendu ses activités dans d’autres pays de la région sévèrement touchés par la pauvreté. «Nous nous concentrons maintenant aussi sur l'Afrique australe où les besoins sont désespérés en ce qui concerne la pauvreté, le manque d’éducation et de justice sociale.»

 

Par ailleurs, ces fonds ont permis de mettre en place le programme Volunteer Connect. «Les ONG avec qui nous travaillons ont désormais la possibilité de s'inscrire à ce programme dont le but est d’offrir diverses possibilités de bénévolat aux membres du public pour qu'ils participent – soit au sein des associations, soit au sein de la Fondation I61 elle-même, de manière continue ou ponctuelle. Volunteer Connect conseille également les entreprises sur leurs programmes de bénévolat des employés. Nous aidons aussi les écoles et les étudiants à répondre à leurs besoins en matière de sensibilisation communautaire», souligne notre interlocutrice.

 

Pour la l61 Foundation, il est aussi question de faire un travail de sensibilisation dans le milieu associatif. «Nous avons identifié des domaines où la bonne gouvernance et la conformité font défaut dans le fonctionnement des organisations à but non lucratif ainsi que sur un niveau opérationnel en ce qui concerne la comptabilité et l’affectation des fonds internes. Les ONG dans notre région sont ouverts à l’apprentissage et à l’amélioration de leur statut de conformité, ce qui les rend plus attrayants pour les bailleurs de fonds. Ces derniers recherchent des ONG dotées de structures de gouvernance solides et qui peuvent avoir un impact efficace et durable dans les communautés vulnérables.»

 

Pour Tam Geldenhuys et son équipe, cette collaboration est essentielle si on veut que les plus vulnérables arrivent à se rétablir, se renouveler et se reconstruire.