• Slam national : le triomphe du Ninja rodriguais et de son équipe
  • La pratique du sport, bénéfique pour la fertilité
  • Boxe – Assemblée générale élective : pas de nouveau mandat pour Indiren Ramsamy
  • Entrepreneures : «Déployez vos elles» avec Lottotechseeds
  • Concert «Bizin Solider Toultan» : artistes et citoyens se mobilisent pour les squatters
  • Vol et agression au cutter : l’ex-champion de boxe Mervin Aza fait encore parler de lui
  • Crise économique : comment je me suis recyclée
  • La passion de Shenaz Burkutally pour la pétanque
  • Martine Malabar : Sweet Cannelle, sa plus belle aventure
  • Mike Perrine succombe à ses blessures onze jours après son accident : les interrogations de sa compagne Queency

Chia : une petite graine, des milliers de vertus

Elles regorgent de bienfaits et s'intègrent facilement dans l'alimentation quotidienne. Les graines de chia, originaires du Mexique et du Guatemala, ont la cote en ce moment. Pourquoi et comment les consommer ? La nutritionniste Aroushinee Goorapah nous en dit plus.

Elles sont minuscules mais sont pourtant dotées de propriétés nutritionnelles et culinaires exceptionnelles. D’ailleurs, les graines de chia s’intègrent de plus en plus dans l’alimentation, à Maurice et ailleurs. Elles regorgent de protéines, de fibres, d’acides oméga-3 et d’une variété de micronutriments qui contribuent à la santé digestive, intestinale et aident à renforcer le système immunitaire. La nutritionniste Aroushinee Goorapah nous en dit plus sur les bienfaits de ces petites graines mais aussi sur les dangers liés à leur surconsommation.

 

Zoom d’abord sur les vertus. «Les graines de chia sont une excellente source de protéines végétales qui gardent l’estomac plein et aident à rester rassasié plus longtemps», souligne notre interlocutrice. «De plus, le chia est chargé d’antioxydants qui aident à combattre les radicaux libres. Il contient des nutriments, ce qui signifie qu’il est rempli de vitamines et d’autres macronutriments importants qui contribuent à la santé du corps.»

 

Les graines de chia sont une excellente source de fibres alimentaires/fibres solubles, avec une libération lente du sucre. Ce qui aide à contrôler le taux de sucre dans le sang, favorisant une meilleure régulation de la glycémie chez les diabétiques. «Les graines de chia ne sont pas bénéfiques que pour les diabétiques, elles aident aussi à combattre les maladies cardio-vasculaires. Elles sont une excellente source d’acides alpha-linoléniques et d’acides gras oméga-3, ce qui contribue à faire baisser le mauvais cholestérol (LDL) et à augmenter le bon cholestérol (HDL) qui élimine les graisses de la paroi des artères, prévenant ainsi les risques cardio-vasculaires.»

 

Riches en zinc, vitamine B3 (niacine), vitamine B1 (thiamine) et potassium, les graines de chia regorgent également de phosphore et de magnésium, contient des anti-inflammatoires et aident à lutter contre le stress oxydatif dans les cellules du corps. Leur succès est aussi dû au fait que beaucoup croient qu’elles font perdre du poids. Mais Aroushinee Goorapah précise : «Le chia ne conduit pas directement à la perte de poids mais participe à sa gestion et cela, seulement si elle fait partie d’une alimentation saine et d’un mode de vie équilibré. Car comme elles peuvent absorber dix fois leur poids en eau et s’épaississent dans l’estomac, cela contribue donc à une sensation de satiété. Ainsi, votre appétit et les fringales sont réduits, contribuant ainsi à la perte de poids.»

 

Mais comme pour tout aliment, une consommation excessive de graines de chia aura des effets secondaires sur la santé. «Un excès de chia, qui est aussi un excès de fibres, peut entraîner des douleurs abdominales, la constipation, des ballonnements et flatulences ainsi que la diarrhée», souligne la nutritionniste. En outre, explique-t-elle, la consommation du chia pourrait ne pas être souhaitable chez les patients souffrant de gastropathie ainsi que chez les personnes souffrant de la maladie des Crohn et d’affections intestinales. «La consommation du chia chez les patients atteints de néphropathie doit être bien réglementée par leurs prestataires de soins de santé car le chia est riche en protéines, en phosphore et en magnésium, ce qui peut aggraver les troubles rénaux et provoquer la diarrhée.»