• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Centre Frère René Guillemin : pour retrouver une vie pleine de couleurs

L'art-thérapie sera au coeur  de ce nouveau centre.

Un havre de paix. Un refuge pour se ressourcer, pour chercher la guérison et l’espoir d’une vie meilleure. Oublier le noir et le gris des années passées dans l’abîme à lutter contre ses démons et l’addiction pour retrouver le goût de vivre. Dans cette quête vers une vie plus saine et plus heureuse, le Centre Frère René Guillemin, dont la mission consiste à faire un travail de prévention contre l’abus et l’addiction aux drogues chez les jeunes en proposant des programmes de réhabilitation et d’accompagnement, espère pouvoir très vite aménager son nouveau centre créatif qui se trouve à Rivière-Citron, Pamplemousses. 

Le Centre Frère René Guillemin est un service de l’Action for Health Care and Prevention, mis en place par le diocèse de Port-Louis. Fondé en décembre 2018, il a vu le jour grâce à une collaboration entre le Centre d’Accueil de Terre-Rouge et l’Ordre Hospitalier de Saint-Jean de Dieu afin de remédier au manque d’infrastructures appropriées à un moment où la consommation de drogues chez les jeunes a pris l’ascenseur, avec l’explosion du synthétique. Avec ce nouveau centre, le but est d’offrir une meilleure prise en charge et de mettre ces jeunes sur la voie de la guérison.

 

Après une campagne de crowdfunding en collaboration avec la plateforme Met Enn Koste, qui a débuté en décembre dernier et a pris fin le 15 février, le Centre Frère René Guillemin poursuit sa levée de fonds afin de financer ce projet. «Notre target était de trouver Rs 300 000. Malheureusement, nous avons reçu Rs 13 000 seulement. Il y a eu plusieurs facteurs qui sont entrés en jeu, comme les fêtes de fin d’année, la Covid-19, les cyclones et autres. C’est pour cela que nous lançons une nouvelle fois un appel à l’aide. Nous espérons que notre appel sera entendu des Mauriciens qui soutiendront notre cause et notre projet», lance Livio Bien-Aimé, responsable du centre créatif.

 

Le centre de Rivière-Citron construit en décembre, qui a pour vocation d’accueillir les jeunes âgés de 12 à 24 ans souffrant d’addiction aux drogues pour des ateliers et des thérapies, a pu être construit grâce au soutien de la Round Table 1 et de la Terra Foundation. Pour pouvoir commencer ses activités, le Centre Frère René Guillemin doit donc aménager ce centre en meubles, électroménagers, matériel multimédia et artistique, avant de pouvoir accueillir ses bénéficiaires. C’est dans cette optique qu’un appel à la solidarité a été lancé aux Mauriciens qui peuvent soutenir cette cause en contribuant sur metennkoste.com. «Pour nous, c’est vraiment une priorité. Nous avons pu avoir un beau bâtiment qui, malheureusement, à ce jour, est vide. Nous n’avons rien comme équipement ou comme meuble. Il faut tout faire. Notre vision pour ce centre est d’accueillir les jeunes qui souffrent d’addiction aux drogues, de leur offrir un service d’écoute permanent, des activités autour de l’art-thérapie. Nous aurons aussi de la thérapie familiale.»

 

Si jusqu’ici, les animateurs du Centre Frère René Guillemin intervenaient dans les hôpitaux, les écoles et les centres communautaires, entre autres, aujourd’hui, ils espèrent pouvoir très vite faire vivre ce nouveau centre. «Nous devions commencer nos activités en janvier mais faute de financement, nous n’avons pas pu le mettre en état, ce qui a retardé le début de nos activités. Nous espérons vraiment pouvoir nous lancer d’ici mars», souhaite notre interlocuteur. Comme son nom l’indique, le centre créatif de Rivière-Citron prône une méthode différente des autres. Face aux jeunes souffrant d’addiction, l’approche y est artistique. L’accent est aussi mis sur la psychologie positive qui se concentre principalement sur les ressources de l’être humain dans un processus d’épanouissement et d’intégration sociale.

 

Au cœur de la thérapie proposée, l’art et la créativité qui sont, estime Livio Bien-Aimé, des moyens indispensables pour l’expression et l’épanouissement de tout être humain, particulièrement ceux sur le chemin de la guérison. Le centre a ainsi fait de l’art-thérapie le pilier essentiel de ses programmes de prévention, d’accompagnement et de réhabilitation. «Au jour d’aujourd’hui, il y a un manque d’infrastructures, de services disponibles pour les jeunes qui souffrent d’addiction. Nous voulons vraiment répondre à ce besoin, d’où notre appel de solidarité aux Mauriciens. Nous voulons vraiment aménager ce centre avec les équipements adéquats et de qualité. Nous voulons créer un espace cosy où nos bénéficiaires se sentiront bien et en confiance», explique Livio Bien-Aimé.

 

L’autre objectif de ce nouveau centre est d’offrir à ces jeunes une prise en charge psychosociale. Un service qui sera disponible aussi pour leurs parents. Cet établissement servira également à dispenser des ateliers thérapeutiques et pédagogiques et à former les encadrants travaillant avec les jeunes. C’est pourquoi aujourd’hui, le Centre Frère René Guillemin compte sur le soutien des Mauriciens. Si vous voulez ainsi leur donner un coup de pouce, vous pouvez faire un don sur le numéro de compte bancaire suivant : MCB no 000446887811.