• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Bonheur Associé aux Enfants : une association, un engagement, une mission

La fondatrice de l'ONG lance un appel aux Mauriciens.

Cette jeune ONG s’occupe de plusieurs enfants du village de Beau-Vallon. Entre les paniers repas qu’elle offre au quotidien, les After School Classes et les différentes activités extrascolaires, Bonheur Associé aux Enfants a fort à faire… 

Aujourd’hui encore, de nombreux enfants portent un fardeau trop lourd pour leurs petites épaules. Aujourd’hui encore, en 2022, des enfants ne mangent pas à leur faim, n’ont pas suffisamment de vêtements, de chaussures et de matériel scolaire. Avec le coût de la vie qui ne cesse de grimper et de plonger beaucoup de familles faisant déjà face à la pauvreté dans une situation de précarité difficilement soutenable, avoir un coup de pouce soulage, surtout quand le bien-être des enfants est en jeu. C’est pour toutes ces raisons et bien plus encore que l’équipe de Bonheur Associé aux Enfants, jeune association située à Beau-Vallon, fait tout pour apporter bonheur et soulagement à ces petits bouts de chou.

 

C’est en novembre 2020 que Nelly Zamire décide de concrétiser les choses et de fonder l’ONG. «Cela faisait un moment que je voyais sous mes yeux la misère et les difficultés que traversaient les enfants de ma localité, c’est-à-dire Beau-Vallon. J’ai donc sollicité l’aide des membres de ma famille, mon père Louis Cressamento Zamire, ma mère Cindy Constance-Zamire et ma sœur Janice. J’ai aussi pris contact avec d’autres membres de la famille et des amis pour m’assister dans ce projet qui me tenait à cœur. Nous avons ainsi commencé tout doucement avec l’idée de donner une chance égale à tous les enfants. Aujourd’hui, l’association compte plus de 30 membres, trois staffs et cinq volontaires, qui travaillent activement pour mener à bien notre mission», confie la jeune fondatrice et responsable de l’association.

 

C’est avec cette mission au cœur de leur action que Nelly Zamire et son équipe s’occupent au quotidien de plusieurs enfants de Beau-Vallon et des alentours. L’activité principale de l’ONG, explique la responsable, est depréparer chaque jour des paniers repas qui sont ensuite distribués aux enfants pour aller à l’école. Ce projet, qui porte le nom d’enfants heureux, a été rendu possible grâce à un sponsor. «Nous avons commencé avec ce programme fin juin 2021 et l’avons maintenu jusqu’ici car nous voyons le soulagement que ça apporte. Nous les distribuons les jours d’école. Les enfants se rendent à l’école avec de quoi manger et peuvent apprendre à lire et à écrire le ventre plein.»

 

Chaque mercredi, l’association procède également à la distribution de légumes aux familles en difficulté. Une fois par mois, ces dernières reçoivent aussi du poisson et des produits laitiers. En plus de cela, 39 familles bénéficiaires reçoivent chaque fin de mois des denrées alimentaires. «Nous faisons des collectes au Super U de Belle-Rose et chez King Savers pour cela. Nous préparons régulièrement le déjeuner ou le dîner pour nos bénéficiaires. Évidemment, tout cela dépend des dons que nous avons préalablement reçus du public, des entreprises et d’autres ONG. Outre les repas et les denrées alimentaires, nous distribuons aussi du matériel scolaire, des vêtements ainsi que des chaussures à chaque fois que nous recevons des dons.»

 

Appel à la générosité

 

Si tout cela a pour objectif de veiller à ce que les enfants reçoivent tout ce dont ils ont besoin pour pouvoir manger et étudier, l’autre mission de l’association Bonheur Associé aux Enfants est de mettre un sourire sur le visage de ces derniers. Ainsi, chaque célébration importante comme la fête de l’Indépendance, celle des Mères, Noël, entre autres, est l’occasion pour l’équipe d’organiser des activités et des fêtes pour faire jouer et rire les enfants. Et parce que l’éducation est une clé essentielle dans le combat contre la pauvreté, l’équipe de Bonheur Associé aux enfants a récemment lancé un projet pilote, les After School Classes, à travers lesquelles ils accueillent les enfants trois fois la semaine après les heures de classes pour les aider avec leurs devoirs. «Pour le moment, nous avons trois bénévoles qui travaillent avec eux pour les aider avec leurs devoirs, repasser sur ce qui a été fait en classe et réexpliquer certaines choses pas comprises. Pour d’autres, c’est reprendre à la base, leur apprendre à lire et à écrire. Nous avons des ordinateurs qui sont à leur disposition pour que les plus grands puissent faire leurs recherches et imprimer des notes. Pour certains enfants, c’est aussi un moment de détente où ils arrivent à s’exprimer librement à travers des activités extrascolaires comme les jeux, le chant, la danse, la musique et le dessin.»

 

Tout ceci, explique Nelly Zamire, a un impact positif sur les enfants pris en charge. C’est donc plus que jamais motivée que l’équipe de Bonheur Associé aux Enfants compte poursuivre sa mission. Pour cela, cependant, elle a besoin de soutien. «Étant une jeune ONG qui n’a pas encore 2 ans d’existence, nous ne bénéficions pas du CSR. L’année dernière, nous avons reçu de l’aide des gens du village en faisant du porte-à-porte afin de collecter des produits. Nous collectons aussi des denrées alimentaires une fois par mois afin de pouvoir préparer les pains des enfants et aussi offrir un foodpack aux familles. Nous avons contacté plusieurs entreprises afin de demander un support financier mais nous nous sommes heurtés à plusieurs réponses négatives suite à la Covid-19 et l’inflation qui règne dans le pays. Heureusement, nous avons la boulangerie La flûte enchantée qui nous donne du pain quatre jours sur cinq pendant la semaine. Et nous avons le supermarché King Savers qui nous donne des pains fourrés chaque mercredi afin de pouvoir compléter nos paniers repas.»

 

Néanmoins, ce n’est pas suffisant face à toute la somme de travail qui se trouve face à eux, d’où l’appel à l’aide de Nelly Zamire. «Notre souhait pour 2023, c’est de continuer avec toutes nos activités, d’améliorer le projet After School Classes afin que les enfants puissent bénéficier d’un meilleur service, et les encourager à donner le meilleur d’eux-mêmes. Nous lançons donc un appel à la générosité du public pour qu’il nous aide à atteindre nos objectifs. Les dons sont possibles sur le compte de l’association : 000448646420.»

 

À vous de jouer !