• Boxe : la préparation se poursuit en Inde
  • La vie de fashionista de Mishma
  • Rachel Magon : De vive voix
  • Strabisme chez l’enfant : un trouble des yeux fréquent mais pas anodin
  • JIOI 2019 - Badminton | Stage en Chine : la présélection reste à quai
  • Rage 2 : apocalyptique et frénétique !
  • Joyeux «Joyeuses Pâques»
  • Krishna Sadasing, 19 ans, meurt dans une voiture conduite par son frère
  • Veer Lochun, 15 ans, meurt noyé | Son père : «J’étais sûr que je n’allais pas le retrouver vivant»
  • Agro-écologie | Claude et Lydia Bourguignon : pour l’amour du sol

Battlefield V : une Seconde Guerre mondiale virtuelle qui a du bon

V comme victoire ? Non, plutôt V comme Battlefield V, dernier first-person shooter des studios DICE et EA, qui veulent redorer leur blason après un Star Wars Battlefront 2 qui a énervé pas mal de joueurs avec son système de micro-transactions. Cette nouvelle mouture quitte la Première Guerre mondiale (le prédécesseur Battlefield 1) pour s'intéresser de nouveau à la Seconde, d'où le titre qui fait référence au V comme victoire de Churchill. Cadre que la franchise retrouve plus d'une dizaine d'années après un Battlefield 1942 qui a fait le bonheur de bon nombre de soldats virtuels. Ce jeu, qui sera disponible le 20 novembre sur PC, PS4 et XBOX One, s'avère soigné mais pas forcément complet, avec de nouveaux modes de jeu qui viendront compléter l'expérience de jeu dans les mois qui viennent, si tout se passe bien.

 

Et comme avec Battlefield 1, Battlefield V inaugure les hostilités avec une campagne solo qui consiste en de petits niveaux d'environ une heure, appelés les War Stories. Vous vous retrouverez donc dans la peau d'un tireur d'élite africain ou vivrez les tribulations d'un saboteur qui va finir soldat au front, entre autres stories. De quoi s'amuser en s'entre-tuant à pied ou dans des véhicules, tout en apprenant un peu l'Histoire. Ces campagnes solos vont s'étoffer, notamment en décembre 2018, avec une thématique intitulée Tides of War.

 

Sinon, il y a bien sûr le multi, avec huit cartes qui seront disponibles à la sortie du jeu. Vous allez en voir du pays, avec des batailles qui se dérouleront en France, en Afrique du Nord et en Europe de l'Ouest. Battlefield V réintroduit une forte dose de co-op, où vous ferez partie d'une escouade, qu'un commandant, donc un joueur, devra gérer et commander. D'autres mécaniques de jeu viennent s'ajouter à l'ensemble et prennent en compte le travail d'équipe : des marchandises envoyées par voie aérienne, la résurrection d'alliés trépassés, entre autres choses à faire. Sans oublier des tirs d'artillerie et des bombardements qui devraient tuer en masse vos adversaires…

 

Il faudra maintenant attendre l'année prochaine pour goûter à de nouveaux modes multijoueur : entre janvier et mars, ce sera autour des modes multijoueur Assault et Combat Strike, avec, le 30 mars, l'arrivée du tant attendu mode Battle Royale qui s'annonce d'ores et déjà comme un winner. Au niveau du maniement, il semble y avoir plus de fluidité au niveau de certains véhicules, notamment les avions qui sont plus réactifs.

 

Finalement, l’aspect visuel est un régal, avec le moteur 3D frostbite qui n’est pas tout neuf mais qui réussit à impressionner, avec tout ce qu’il faut d'effets, de décors destructibles, entre autres jolies textures et vastes cartes. C’est donc une Seconde Guerre mondiale des plus immersives qui vous attend, avec pour le moment de quoi combler votre soif de guerre virtuelle, seul ou à plusieurs, en attendant l'arrivée de nouveaux contenus.