• Jenny’s Nailbar : La beauté jusqu’au bout des ongles
  • Le Comité Organisateur des Jeux des îles lâche Grey
  • Diya One s’implante à Maurice
  • Inter Régions : Mangalkhan SC et Grande-Rivière Noire WC, dans la cour des grands
  • Tian et son nouvel élan musical
  • Phyllisia Ross : «Je ressens beaucoup de love à Maurice»
  • Partaz To Kreasion : des jeunes, de l’espoir...
  • Gymnastique rythmique : Les Mauriciennes font bonne figure à La Réunion
  • La belle croisière scientifique de la Mauricienne Pavanee Annasawmy
  • Badminton - Internationaux de Maurice : Vingt pays attendus en juin

AfriEDX, la start-up qui monte et gagne

François Mark et son équipe poursuivent leur aventure qui mélange technologie et éducation.

Education, réalité virtuelle et plein d'autres mélanges. Un cocktail gagnant pour cette société locale qui fait son petit bonhomme de chemin et qui a remporté un prix pour la partie mauricienne d’un concours international de start-up.

Le nom est connu et il le sera davantage. La société AfriEDX, fondée par le dynamique François Mark, vient de rafler la Best Edutech Startup du concours Startup Awards sur le plan national. AfriEDX va donc rejoindre plusieurs autres participants lors de la partie régionale de ce concours qui concerne les start-up africaines, dont les vainqueurs seront connus en novembre. De là, les champions africains iront faire leurs preuves lors des Startup Awards internationaux en décembre.

 

AfriEDX est une startup affiliée à Interactive Graphics Studios Ltd (IGFX) qui propose énormément de services en ce qui concerne la réalité virtuelle et augmentée. IGFX a même récemment signé un partenariat avec Google Expeditions pour proposer des voyages à 360 degrés de plusieurs sites mauriciens. AfriEDX s’engage, pour sa part, dans pas mal de campagnes de vulgarisation à l’effet que les institutions scolaires pourraient évoluer leur niveau via la réalité virtuelle et augmentée.

 

 

«Ce prix, confie François Mark, est la reconnaissance de deux ans de boulot et de persévérance. Et cela nous motive encore plus pour notre mission, notamment pour amener la créativité et le développement social sur tout le continent africain à travers des technologies innovantes.» Et à notre interlocuteur de nous rappeler les bienfaits de la réalité virtuelle dans l’éducation : «Nous devons inclure tous les stakeholders, enseignants, développeurs de curriculum, parents, pour améliorer le grand voyage de la découverte chez nos enfants.» 

 

On attend donc de voir si la firme pourra faire ses preuves face à ses semblables de la région africaine. Bonne chance !