• Diabétiques : quelques conseils pour un hiver sans souci
  • Association féminine pour saisir l’avenir : un engagement citoyen et solidaire
  • Jocelyn Chan Low : «La jeune génération, sans doute en raison d'un avenir plus qu'incertain, est plus encline à contester le statu quo»
  • Accusé d’avoir comploté pour faire braquer la bijouterie de son époux - Reeta Moosahur : «Enn polisie inn zwe enn move rol ek mwa»
  • À ne pas rater : et de deux pour des grosses séries à venir !
  • Atypik Cafe : les «nanas» pas comme les autres d’Axel Surette
  • Accidents fatals à Belle-Vue Maurel, Sainte-Croix et Mahébourg : douleur et stupeur après la mort tragique de quatre personnes âgées
  • Héroïne, haschisch, cannabis… : une semaine riche en saisies
  • REVOLT : trois line ups pour un album métal
  • Priyadharshini Radha : d’amour et de pâtisserie

ADRA Mauritius : agir ensemble

Frédérick Ozone espère que l'association réussira à acheter un véhicule bientôt.

Elle opère auprès des familles dans le besoin en offrant différents types d’aides et des programmes de soutien. Frédérick Ozone, le directeur d’ADRA Mauritius, nous parle de la mission de cette association. 

Changer sa vie… ensemble. Telle est la philosophie, le leitmotiv, d’ADRA Mauritius, une association qui a commencé sa mission dans les années 80 et qui continue, aujourd’hui encore, son engagement auprès des plus démunis pour apporter un changement positif. ADRA (l’Agence adventiste d’aide et de développement) est une organisation internationale présente dans plus de 130 pays, apportant un secours et une aide au développement des individus qui ont besoin, d’une manière ou d’une autre, d’un coup de pouce pour se remettre sur pied.

 

Pour apporter un changement positif et constructif, ce travail se fait en partenariat avec toutes les parties prenantes, incluant tout d’abord le bénéficiaire lui-même. Travailler ensemble main dans la main pour faire avancer les choses, l’équipe d’ADRA Mauritius y croit plus que jamais. Frédérick Ozone, le directeur de la branche mauricienne, parle de la mission sur le plan local. «Nous travaillons auprès de ceux qui sont dans la pauvreté et la détresse pour apporter des changements justes et positifs par des partenariats et des actions responsables qui amènent les gens à s’aider eux-mêmes. Par ses programmes, ADRA élabore et réalise un plan d’action pour répondre aux problèmes créés par la pauvreté en opérant sur le terrain, c’est-à-dire dans les aspects économiques, sociaux et environnementaux.»

 

Au fil des années, l’association a su former un réseau d’apprentissage efficace et de professionnels pour mettre en place des projets afin d’aider ceux dans le besoin mais aussi pour faire un travail de plaidoyer en faveur des personnes à risques, des oubliés, pour qu’ils puissent recommencer à zéro et retrouver leur place dans la société. «Nous avons neuf équipes de districts basées à travers l’île, qui regroupent environ 400 volontaires, incluant des coordinateurs de districts», explique-t-il.

 

Au cours de ces dernières années, ADRA Mauritius a multiplié les projets. Il y a d’abord «Une famille un toit», un projet de rénovation et de construction de maisons pour les familles qui n’arrivent pas à se lancer ou à compléter leur maison. L’ONG propose ainsi de donner un coup de pouce afin de garantir à la famille un toit. «Certaines familles manquent même du nécessaire. ADRA s’efforce de fournir un logement convenable à ces familles en réparant et en rénovant, ou en construisant de nouvelles structures, de sorte qu’elles puissent vivre dans des conditions qui soient non seulement sûres mais aussi humaines. ADRA dispose d’une équipe de constructeurs spécialisés dans la métallurgie et qui sont fiers d’être volontaires pour le projet ‘‘Une famille, un toi’’. Pour pousser ce projet plus loin, ADRA fournit aussi des logements en ciment, qui sont à la fois plus sûrs et plus durables.»

 

Porter secours

 

Il y a également l’initiative ENSAM AR TWA qui regroupe plusieurs types d’aides. D’abord, le soutien scolaire. «Là où on trouve la pauvreté, on trouve aussi des problèmes scolaires. Nous croyons que l'instruction est pour beaucoup un moyen d'échapper à la pauvreté. ADRA fournit ainsi un soutien scolaire par des travaux en groupes ou individuels à travers des classes complémentaires», détaille le directeur de l’association. Le développement des communautés fait aussi partie des axes d’actions de l’ONG. À travers celui-ci, elle entend aider à améliorer les conditions de vie et le niveau économique des communautés désavantagées, tout en facilitant l’accès aux services et aux aides sociales.

 

Autre projet : l’aide alimentaire, un soutien sur lequel de nombreuses familles comptent. À travers celui-ci, ADRA Mauritius entend épauler les personnes dans le besoin en termes de provisions, le temps que leur situation financière soit rétablie. «Nous avons, ces derniers mois, surtout pendant le confinement, distribué plus de 600 colis alimentaires et partagé l’équivalent de plus de 2 500 repas dans plusieurs régions de l’île. Mais principalement dans l’Est et le Sud-Ouest. Nos classes complémentaires se tiennent à Belle-Mare, Mahébourg et Bois-des-Amourettes.»

 

Finalement, il y a le volet prévention et secours en cas de catastrophes. Comme nous le savons, lors des grosses averses qui entraînent accumulations d’eau et inondations, ceux qui vivent déjà dans des situations précaires se retrouvent davantage touchés par les péripéties. «Répondre aux besoins en cas de catastrophes et apporter des secours aux communautés, c’est une partie importante du travail d’ADRA Mauritius. Le matériel et le personnel sont coordonnés par les unités locales d’ADRA les plus proches du lieu touché par la catastrophe, afin de mettre les plans en action et de diriger les secours vers les territoires les plus durement affectés», souligne Frédérick Ozone.

 

Pour mener à bien ses actions, l’association compte non seulement sur le dévouement et la volonté de bien faire de son équipe de volontaires mais aussi sur des partenaires qui croient en son engagement et ses projets. «Nos sources de financements sont les levées de fonds, les contributions des partenaires CSR et les donations privées. Cependant, les projets sont nombreux et nous avons toujours besoin de support. Pour ceux qui veulent bien nous aider sur le terrain, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : info@adra.mu. Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire via notre compte bancaire, MCB No. 000444871907.»

 

Une aide bienvenue et précieuse au vu de deux nouveaux projets d’ADRA Mauritius, précise Frédérick Ozone. L’un concerne l’ouverture de deux écoles complémentaires et l’autre l’achat d’un véhicule d’urgence pour les interventions sur le terrain et la distribution du matériel et des produits alimentaires pour les familles bénéficiaires. L’appel est donc lancé !