Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Vol dans la maison d’une famille en quarantaine : arrêté, un des cambrioleurs soumis à un test PCR

Depuis quelques jours, leur maison est vide. Et celle-ci n’est pas équipée de caméras de surveillance ; une véritable aubaine pour un groupe de voleurs. Mais ce que ces derniers ignoraient, c’est que les habitants des lieux – situés à Camp Le Juge, Forest-Side – étaient absents car ils ont été placés en quarantaine depuis le mardi 9 mars après avoir été testés positifs à la Covid-19. Au bout du compte, leur entrée par effraction dans cette maison a failli coûter aux malfaiteurs bien plus qu’un séjour en prison. 

Jusqu’ici, une opération policière a mené à l’arrestation de l’un des cambrioleurs le dimanche 14 mars. Avishen Ragoo – un habitant de Cité Atlée, Forest-Side, âgé de 23 ans – est passé aux aveux après avoir été soumis à un feu roulant de questions. Il a balancé le nom de ses complices ainsi que celui des individus lui ayant racheté les objets volés. Ces derniers sont recherchés. Avishen Ragoo a aussi été soumis à un test PCR qui s’est avéré négatif, avant d’être placé en détention. Il comparaîtra en cour après la levée du lockdown.

 

Le vol commis au domicile de cette famille, à Camp Le Juge, Forest-Side, est survenu entre le mardi 9 mars et le vendredi 12 mars. C’est un de leurs voisins qui a rapporté le cas au poste de police de Curepipe le samedi 13 mars. Il a expliqué aux officiers que son voisin, placé en quarantaine avec sa famille depuis quelques jours, lui a demandé de jeter un oeil sur sa maison en son absence. Le samedi 13 mars, à la mi-journée, il est allé vérifier si tout était en ordre. Surpris de constater qu’une imposte était ouverte, il a alerté le propriétaire qui lui a confirmé qu’il l’avait fermée avant son départ pour le centre de quarantaine. Avec sa permission, le voisin s’est introduit dans la cour et s’est rendu compte qu’une fenêtre donnant sur la salle à manger était également ouverte.

 

Lorsqu’il s’est introduit dans la maison, il a réalisé que les lieux étaient sens dessus dessous. Des provisions avaient été emportées ainsi que certains de leurs objets de valeur. Les membres de cette famille étant dans l’incapacité de se déplacer, la valeur du butin emporté n’a pu être établie. Une opération montée par le Field Intelligence Office (FIO) de la division centrale et la brigade criminelle de Curepipe a vite conduit à une première arrestation. D’autres arrestations devraient suivre bientôt.

 


 

Quand les voleurs font fi du confinement

 

Le lockdown ne semble pas les arrêter. Depuis le début du confinement, plusieurs individus ont été appréhendés pour des vols commis un peu partout à travers l’île. Les restrictions de sortie ne les ont pas empêchés de sévir. Le samedi 13 mars, rappelons-le, la police de Grand-Baie avait procédé à l’arrestation de deux individus – Lorenzo Fabrice Carnel, 32 ans, et Louis David Hansley Tom, 31 ans, des habitants de Camp-Carol – qui s’étaient introduits dans le restaurant Luigi. Ils avaient emporté des boissons alcoolisées, des boissons gazeuses ainsi qu’un enregistreur numérique. Interrogés, ils ont avoué leur forfait et balancé le nom de leur complice. Arrêté à son tour, le suspect Jean Lensley Lindor, 28 ans, a avoué les faits et reconnu être également l’auteur d’un braquage commis dans une station-service aux petites heures du matin, le dimanche 14 mars.

 

À Petite-Rivière, la veille, la police a procédé à l’arrestation d’un dénommé Navin Rajabally, un habitant de la localité, âgé de 29 ans. Ce dernier est l’auteur de trois vols à l’arraché à Beau-Bassin. Le samedi 13 mars, il a attaqué une femme de 28 ans à la rue Dr Reid ; il lui a arraché son sac à main, contenant la somme de Rs 2 200, au moment où elle descendait de sa voiture. Le même jour, il s’en est pris à une femme de 20 ans qui marchait à la route principale de la localité et a emporté son sac à main, qui contenait son téléphone portable, ses cartes bancaires et de l’argent. Il a également dépouillé une femme de 30 ans de son sac à main le jeudi 18 février. Certains des objets volés ont été retrouvés à son domicile. Il a été placé en détention.

 

À Flacq, le vendredi 12 mars, deux individus – Ricaud James Burty, 34 ans, et Emilien Louis Yugerio Brandon, 27 ans – ont été appréhendés par les limiers du FIO. Plus tôt, le même jour, ils avaient emporté une moto appartenant à un jeune homme de 24 ans. Ce dernier avait laissé son véhicule dans la cour de son ami à Résidence Hibiscus, dans la localité, le temps d’effectuer un retrait bancaire. À son retour, le deux-roues avait disparu. Le véhicule volé a été récupéré.