Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Vickram Callar périt noyé après une partie de beuverie - Vishal, son cousin : «Nou ti anpes li al naze»

La victime,  lors d’une autre sortie à la plage, le dimanche 14 juin.

Le drame s’est produit à la plage publique de Balaclava. Cet habitant de Calebasses aurait consommé de l’alcool avant d’aller nager, et est mort noyé. Son cousin Vishal témoigne.

Il l’avait mis en garde. «Nou ti anpes li al naze. Linn persiste. Get kinn ariv li», regrette Vishal Gayan en revenant sur le malheur qui a frappé sa famille. Son cousin Vickram Callar, 37 ans, s’est noyé après une partie de beuverie, le dimanche 21 juin. Le drame s’est produit à la plage publique de Balaclava, non loin de l’hôtel Oberoi.

 

Appelée sur place vers 17h20, la police a retrouvé le trentenaire inconscient et allongé sur le dos, après que des volontaires l’ont sorti de l’eau. Mais à son arrivée, le personnel du Samu n’a pu que constater son décès. Le rapport d’autopsie indique que cet habitant de Calebasses a succombé à une asphyxie suite à la noyade. Ses funérailles ont eu lieu le lendemain, au crématoire de Bois-Marchand.

 

Sa mère Meeta et les autres membres de sa famille sont toujours en état de choc. «Nou tou nou moral ankor mari down. Pa fasil pou bliye seki finn ariv li», confie Vishal Gayan. Ce dernier était en compagnie de la victime lorsque le drame s’est produit. Il raconte que Vickram, un ami et lui-même avaient loué un taxi, le dimanche 21 juin, pour aller «met enn program lamer». Le trio s’est alors rendu à la plage publique de Balaclava où Vickram, Vishal et leur ami avaient l’habitude de se rendre. Sur place, tout se passait bien jusqu’au moment où le trentenaire a décidé de se jeter à l’eau. «Semenn pase osi kan nou ti met program lamer li ti fer mem zafer. Li ti naze apre linn sorti trankil. Vickram ti bien konn naze. Dimans-la nou finn perdi li de vu apre enn ti moman. Bann volonter kinn tir li dan dilo. Li ti mem pa 15 met ek la plaz. Mo bien sagrin pou li. Si li pa ti sou ek si li ti ekout nou, kit fwa pa ti pou ariv li nanye», lâche Vishal, la voix cassée par l’émotion.

 

Vickram Callar, qui travaillait comme Helper, vivait sous le toit familial en compagnie de sa mère et de son frère, qu’il laisse dans une profonde tristesse.