• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Trafic de drogue synthétique : Plusieurs membres de la famille Gurbhoo appréhendés

De la drogue synthétique et de l’argent ont été saisis lors de cette opération coup de poing.

Il y a un mois, un habitant de Résidence Barkly, Beau-Bassin, âgé de 49 ans, a été appréhendé avec 1 050 g de drogue synthétique lors d’une descente des limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). Il s’agit d’Hervé Gino Gurbhoo. Ce dernier avait été placé en détention pour trafic de drogue, la police ayant objecté à sa remise en liberté. Et cette semaine, quatre autres membres de sa famille ont été arrêtés pour des cas relatifs à la drogue.

 

Le mercredi 29 août, des officiers de la brigade antidrogue, menés par le chef inspecteur Jagai et supervisés par l’ASP Vurdah et le SP Lablanche, ont mené une opération coup de poing dans la localité tôt dans la matinée, avec l’aide des éléments de la brigade criminelle, de la Police Dog Section, de la Special Mobile Force et des commandos de la National Coast Guard et du Groupe d’intervention de la police mauricienne. Leur cible : la famille Gurbhoo, connue des services de police.

 

L’opération a conduit à l’arrestation de quatre membres de cette famille. Marie Jessica Manuella Gurbhoo, 34 ans, a été trouvée en possession de 96 g de drogue synthétique, d’une somme de Rs 24 000 et de tout un attirail ayant servi à l’emballage de la drogue. Laval Richeville Gurbhoo, un éleveur de 58 ans, a, pour sa part, été appréhendé avec 7,5 g de drogue synthétique. Louis Pascal Gurbhoo, 36 ans, avait en sa possession 1,64 g de drogue synthétique et une somme de Rs 29 525. Ils ont tous les trois été coffrés pour trafic de drogue. Quant à Donovan Jonathan Gurbhoo, 26 ans, qui avait sur lui 124 graines de cannabis et un joint, une charge provisoire de culture de gandia pèse sur lui.

 

Ce n’est pas la première fois que les Gurbhoo ont des démêlés avec la justice. En 2016, cette famille et celle des Humbert se sont affrontées et ont provoqué de vives tensions dans leur localité. L’origine de la dispute : la famille Humbert ont déclaré avoir été victime d’intimidation et s’être fait agresser par des membres de la famille Gurbhoo. Alors que ces derniers ont affirmé que les Humbert avaient consigné de fausses dépositions à leur encontre.

 

Par ailleurs, lors de cette opération, les limiers de l’ADSU ont également appréhendé Clément Jonathan Nelson Touche, 38 ans. Il a été trouvé en possession de 65 graines de gandia. Une charge provisoire de possession de graines de cannabis destinées à la culture a été logée contre lui.

 


 

Saisie d’héroïne à l’aéroport : Dillan Olivette soupçonné d’être le cerveau de l’opération

 

Il aurait commandité l’importation des 2,1 kg d’héroïne saisis par les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit et les officiers de la douane, le vendredi 24 août, dans un appareil de sonorisation. Le colis, importé d’Afrique du Sud, était arrivé à l’aéroport trois jours plus tôt. Dillan Olivette, un habitant de Résidence Roche-Bois, âgé de 29 ans, est soupçonné d’avoir fait importer cette drogue, dont la valeur marchande est estimée à Rs 30 millions. S’il a été arrêté durant la semaine écoulée, il nie les faits qui lui sont reprochés.

 

Suite à cette saisie, un individu avait été appréhendé lors d’une opération de livraison contrôlée, le samedi 25 août. Il s’agit d’Amarduth Boodhia, un habitant de Plaine-Magnien, âgé de 32 ans, qui travaillait autrefois pour le compte de la compagnie DHL Mauritius Ltd. Interrogé, il avait balancé le nom de Dillan Olivette aux enquêteurs.

 

Tous deux sont actuellement en détention sous la charge provisoire d’importation de drogue. L’enquête se poursuit.