• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Sortie de route mortelle pour Mario Ratna

Léa, l’épouse de la victime, se retrouve désormais seule avec ses deux enfants.

Il souhaitait tant que son équipe remporte la victoire. Mais Mario Ratna, 49 ans, grand fan des Reds, n’a pu assister au 10e sacre de Liverpool FC lors de la 13e journée de l’English Premier League, le samedi 24 novembre. Ce jour-là, l’habitant de morcellement Constance, à Poste-de-Flacq, s’était rendu à Flacq pour parier sur une victoire de son équipe de football préférée. Hélas, sur le chemin du retour, sa moto a dérapé et a heurté une main-courante en bordure de route. Grièvement blessé, il n’a pas survécu.

 

Sa famille est effondrée depuis le drame. Elle essaie toujours de comprendre ce qui a bien pu se passer. «Nous pensons qu’il a fait une sortie de route après avoir fait un malaise», confie tristement sa sœur Joanna. Le jour fatidique, Mario Ratna s’était pourtant réveillé très tôt pour aller faire son jogging matinal avant de vaquer à ses occupations habituelles du samedi. «Mon frère est soudeur dans une compagnie privée», explique la jeune femme.

 

Dans l’après-midi, le quadragénaire a enfourché sa motocyclette pour aller miser sur son équipe favorite. «Il aimait faire des paris sur les matchs de foot. Il était un grand fan des Reds de Liverpool. Il passait son temps libre à lire tout ce qu’il trouvait sur son équipe», raconte Joanna.

 

Une semaine plus tôt, le samedi 17 novembre, l’heure était à la réjouissance chez les Ratna. Toute la famille s’était réunie pour célébrer la première communion de Naomi, 7 ans, la fille cadette de Mario Ratna. Le quadragénaire en avait également profité pour «batiz so bar» dont il venait de finir la fabrication avec l’aide de son frère cadet qui est menuisier. Mario a également un fils aîné âgé de 11 ans, Emmanuel, qui vient de prendre part aux examens du Primary School Achievement Certificate. «Mo sagrin mo mari pa pou la pou asir lavenir so de zanfan», regrette Léa, l’épouse de Mario, qui travaille comme machiniste. Elle décrit la victime comme un mari et un père exceptionnel : «Il était incroyablement bon. Sa mort est une grande perte pour nous tous. Il va beaucoup nous manquer.» Le couple comptait 13 ans de vie commune.