• Contaminations à SKC Surat : deux jours tendus…
  • Le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal : «C’est une situation bien grave»
  • Plusieurs cas de Covid-19 recensés localement : les Mauriciens sur le qui-vive
  • Man City vs Man United : les faux frères
  • Super League : le GRSE Wanderers en plein suspense
  • Et Ramgoolam qui rit…
  • Ce lundi 8 mars 2021, l’express devient l’express des Femmes
  • Enquête judiciaire : Bonomally, la clé de l’énigme sur la mystérieuse disparition de Kistnen ?
  • Assemblée générale élective du MTC : la survie du club en toile de fond
  • La vie de fashionisto de Patrice

Meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, en 2018 : le meurtrier présumé Sachin Tetree sur le banc des Assises

Il avait déclaré aux enquêteurs avoir agi par vengeance. Un peu plus de deux ans après le meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, le procès du meurtrier présumé Sachin Tetree a finalement démarré aux Assises le lundi 18 janvier. Récit.

Un peu plus de deux ans après le meurtre du jeune Ritesh Gobin, le procès du meurtrier présumé Sachin Tetree, 39 ans, a démarré aux Assises ce lundi 18 janvier. S'il avait plaidé non-coupable lors d'une précédente séance, une vidéo a été visionnée en cour le mercredi 20 janvier dans laquelle on voit l'accusé expliquer en détails les raisons l'ayant poussé à commettre ce crime. Celle-ci avait été filmée lors de son interrogatoire dans la Digital Interview Room du Metro South des Casernes centrales.

 

Le meurtre de Ritesh Gobin, un garçon de 11 ans, remonte au 20 octobre 2018, à Petite-Rivière. Ce soir-là, Sachin Tetree, le partenaire de beuverie de son père et proche de la famille, les avait emmenés, sa soeur et lui, à la boutique du coin. En rentrant, il les avait entraînés dans un raccourci en passant dans les champs de cannes où il a commis l'irréparable. Il a utilisé un cutter pour égorger Ritesh Gobin sous les yeux de sa soeur avant de prendre la fuite. Il a vite été rattrapé.

 

Lors de l'interrogatoire filmé visionné en cour, le trentenaire parle d'un incident survenu deux ans plus tôt, au cours duquel Ritesh Gobin et ses camarades auraient tabassé son fils à l'école. Ce dernier, dit-il, avait dû être conduit à l'hôpital après cette agression et avait par la suite été transféré dans une autre école. Sachin Tetree a expliqué aux policiers que lorsque le père de Ritesh Gobin a à nouveau évoqué cet incident, sa colère a refait surface. Il a ainsi préparé son coup pour se venger du petit et acheté le cutter à la boutique où il s'était rendu avec les enfants le jour fatidique.

 

Le procès de Sachin Tetree a démarré, en début de semaine, avec la constitution d'un jury composé de six femmes et trois hommes devant le juge Lutchmyparsad Aujayeb. Qualifiant le discours inaugural de Me Neerooa, représentant de la poursuite, d'«emotive and inflammatory», Me Erickson Mooneeapillay – l'homme de loi de l'accusé – avait formulé une demande pour que les jurés soient remplacés mais sa motion a été rejetée.

 

Ce procès, qui s'étale sur deux semaines, prendra fin le 29 janvier.