• Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»
  • Cette alternative qui se fait désirer !
  • Dead or Alive 6 : Combats techniques avec plastique lambda
  • JIOI 2019 | Haltérophilie : les Mauriciens affichent la forme en Roumanie
  • Circle of wisdom : Cycle menstruel : pour se reconnecter à soi
  • Hans Nayna : en attendant la sortie de «Burning pages» et d’autres aventures

Mère et fils meurent dans un incendie criminel en France : Revena et son fils Adel ont eu droit à un dernier hommage

 Les funérailles de la jeune femme et de son fils ont eu lieu à la paroisse de Mont Carmel, à Chemin-Grenier, le jeudi 21 février.

Les Hollandais et les Allas ont pu rendre un dernier hommage à Revena et à son fils Adel. Les corps ont été rapatriés à Maurice, le jeudi 21 février. Leurs funérailles ont eu lieu le même jour à 16 heures à la paroisse de Mont Carmel, à Chemin-Grenier. Les frais de rapatriement ont été financés par la famille, des amis et des dons obtenus par des particuliers. Une partie des frais a également été prise en charge par Air Mauritius à la demande de l’ambassade de Maurice en France.

 

Revena Hollandais, 37 ans, et son fils Adel Allas, 16 ans, sont morts après un incendie meurtrier dans le 16e arrondissement de Paris, en France, où ils habitaient depuis quatre ans. Le terrible drame s’est produit dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février. Le bilan est de dix morts, y compris nos deux compatriotes Revena et Adel. Cet incendie meurtrier a également fait une trentaine de blessés. Les premiers éléments de l’enquête policière indiquent qu’il s’agirait d’un acte criminel.

 

Une habitante de l’immeuble a été interpellée dans cette affaire. Elle avait été «arrêtée en état d’alcoolémie alors qu’elle tentait de mettre le feu à une voiture», a indiqué une source policière à l’Agence France Presse. La suspecte aurait des «antécédents psychiatriques». La police française a déjà ouvert une enquête pour «destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort». Ladite enquête est confiée à des juges d’instruction. Pour le pénal, l’enquête est en cours.

 

«À ce stade de la procédure, on ne sait pas combien de temps cela prendra», nous dit Me Kevin Ladouceur dont les services ont été retenus par Rudy Allas, le père d’Adel. L’avocat ajoute que concernant le civil, «ce sera dans les mois à venir, le temps d’avoir les documents nécessaires». La suspecte est placée sous surveillance à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris. La presse française nous apprend qu’elle a fait, au total, 13 séjours en hôpital psychiatrique en cinq ans.