Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Premier League : Manchester City règne sur l’Angleterre
  • Déconfinement et déconfiture
  • Coup d’envoi de la saison hippique hier : chutes en série… et décès du jockey Nooresh Juglall
  • Les trois frères Gurroby arrêtés après la saisie record de Rs 3,7 milliards de drogue - Anna, leur mère : «C’est dur de voir mes enfants accusés à tort»
  • Aidons à sauver le Musée de la Petite Collection
  • Se divertir malgré les restrictions : comme une envie de prendre l’air
  • Autonomisation des personnes en situation de handicap : Vibhesh Santoo, 22 ans, s’engage
  • Crime à Grand-Gaube : la version de Michelle Ropa intrigue les enquêteurs
  • Covid-19 : plusieurs personnes coincées à l'étranger depuis plus d’un an - La Mauricienne Ranini Cundasawmy, en Thaïlande avec son époux : «Comment nous nous sommes retrouvés bloqués là-bas»
  • Mon expérience de la quarantaine

Lumia Simon décède quatre jours après son accident - Sa soeur Daphnée : «Nous croyions qu’elle allait s’en remettre»

Elle avait commencé à réagir ; raison pour laquelle ses proches étaient convaincus qu'elle était tirée d'affaire. Mais son état de santé s'est finalement dégradé. Sa soeur Daphnée, anéantie, témoigne...

Ils ont gardé l’espoir jusqu’au bout qu’elle s’en sorte. D’autant que les médecins avaient prévu de la faire respirer seule le jeudi 8 avril, convaincus qu’elle commençait à aller mieux. Malheureusement, Lumia Simon (photo), benjamine d’une fratrie de quatre enfants, a rendu son dernier souffle au département des soins intensifs de l’hôpital Nehru le mercredi 7 avril, au bout de quatre jours d’hospitalisation.

 

La jeune femme de 21 ans avait été grièvement blessée dans un accident dans l’après-midi du samedi 3 avril. Ce jour-là, elle s’était rendue à la banque – suivant l’ordre alphabétique – et avait été acheter des provisions pour ses enfants : une fille de 2 ans et un fils de 7 mois. Elle était à moto avec son concubin Guillaume Aylou, 24 ans, lorsque le deux-roues a dérapé à la route Savanne, St-Aubin. «Des passants ont alerté notre cousine. C’est elle qui nous a informés de l’accident. Le SAMU a conduit notre soeur à l’hôpital et notre frère s’est rendu sur place», relate Daphnée  Simon, la soeur aînée de la victime.

 

Après avoir obtenu les soins nécessaires à l’hôpital Jawaharlal Nehru, Guillaume Aylou a été placé en cellule de dégrisement. Pour cause, un alcootest a révélé qu’il avait 88 microgrammes d’alcool dans le sang. Il a ensuite été autorisé à regagner son domicile aux petites heures du matin, le dimanche 4 avril. Tandis que sa compagne, dans un état critique, a été placée sous respiration artificielle après avoir été soumise à un scan. «À cause des restrictions sanitaires, nous n’avons pas tous pu aller lui rendre visite. Nous croyions tous qu’elle allait s’en remettre car elle avait commencé à réagir mais son état s’est soudainement détérioré», regrette sa soeur.

 

Les proches de la jeune femme reviennent sur les circonstances de l’accident : «Son compagnon avait consommé de l’alcool avant l’accident. Nous avons appris que Lumia avait insisté pour qu’il ne conduise pas mais il n’en a fait qu’à sa tête.» Arrêté suite au décès de sa compagne, Guillaume Aylou, encore sous le choc, n’a pas encore donné sa version des faits à la police. Il est provisoirement accusé d’homicide involontaire.

 

Les membres de la famille de Lumia Simon la décrivent comme une jeune femme «souriante, généreuse et optimiste en toutes circonstances. Elle voyait toujours le bon côté des choses. Elle était une bonne vivante et respirait la joie de vivre». Son rêve le plus cher était de pouvoir se stabiliser financièrement afin d’offrir un bel avenir à ses enfants. Malheureusement, elle a quitté ce monde sans même pouvoir les voir grandir.

 


 

Deux autres morts sur nos routes

 

Ils ont aussi perdu la vie tragiquement sur nos routes cette semaine. Tania Beerjeeraz-Anenden, une jeune maman de 25 ans, a succombé à ses blessures au bout d'une semaine d'hospitalisation. Le dimanche 28 mars, elle était au volant de sa voiture lorsqu'elle a fait une sortie de route et terminé sa course contre le mur du restaurant Hong Kong Palace, à Roches-Brunes. L'alcootest pratiqué sur elle était positif. Admise au département des soins intensifs de l'hôpital Victoria, à Candos, elle a poussé son dernier souffle le dimanche 4 avril. Une autopsie a attribué son décès à une septicémie due à une rupture du foie. L'autre accident fatal est survenu à Petit Gabriel, Rodrigues. Le samedi 3 avril, un habitant de la localité âgé de 59 ans était à pied lorsqu'il a été heurté par une moto. Admis à l'hôpital Queen Elizabeth, il a poussé son dernier soupir le mardi 6 avril.