• Association pour les handicapés de Malherbes : Le bonheur pour tous
  • FMSC : en mode «kaser ranzer»
  • Docks Lounge : vers de nouvelles aventures
  • Ashish Bissoondial, Theatre Manager du Caudan Arts Centre : «Nous sommes booked en week-end jusqu’à la fin de l’année !»
  • Homophobie et agression : le calvaire de quatre jeunes femmes
  • Agression au cutter | Akshay et Urvesh : «Nous craignons des représailles»
  • Eddy Balancy : «Après avoir été un “juge à cœur ouvert”, je me vois encore plus à l’aise dans le rôle d’un “chef juge à cœur ouvert”»
  • Hippisme 5e journée | Confirmation pour Cool At Heart
  • Le beau roman-photo d’Eshika
  • Il porte plainte contre un policier de la Traffic Branch | Oliver Fanfan : «J’ai été victime de discrimination à cause de mes cheveux»

À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes

Les proches de Beedeea Kissoonah sont effondrés par sa fin tragique.

Le corps de ce sexagénaire a été retrouvé dans la cour d’une maison en construction à Grand-Baie. L’homme, qui se déplaçait en fauteuil roulant, avait plusieurs blessures sur le corps. Sa famille veut savoir comment il est mort. La police a procédé à l’arrestation d’un couple dans cette affaire pour non-assistance à personne en danger.

Les visages sont défaits. Les traits tirés. Le mauvais sort s’abat une fois de plus sur les Kissoonah. Ils ne savent pas s’ils pourront surmonter cette nouvelle épreuve. Ces habitants d’Upper Vale ont perdu un deuxième membre de leur famille dans des circonstances dramatiques, en l’espace d’un peu plus de deux ans. Le dimanche 6 janvier, le corps sans vie de Beedeea Kissoonah, 63 ans, a été retrouvé avec plusieurs blessures, dans la cour d’une maison en construction à Grand-Baie.

 

Le rapport d’autopsie indique que ce décès est dû à un arrêt cardiaque. Mais qu’est-ce qui a causé celui-ci ? Est-ce les blessures que portait le sexagénaire ou autre chose ? Et pourquoi son corps a-t-il été retrouvé à cet endroit ? Autant de questions auxquelles tente de répondre la police à travers l’enquête qu’elle a ouverte sur ce décès troublant.

 

Le 31 octobre 2016, c’était le fils de la victime qui avait connu une terrible fin. Kishan Kissoonah, 39 ans, avait succombé à des brûlures causées par l’explosion d’une mobylette suite à un problème mécanique. «Nou ankor an dey pou Kishan. Ala nou gagn enn lot sok. Sa kou la se nou papa ki nounn perdi», confie Vinay, 32 ans, le benjamin de la famille. Il ne lui reste désormais que son frère aîné Vikram et sa sœur.

 

Tous essaient de comprendre comment ce nouveau drame est arrivé. Selon Vinay, son père s’était rendu à Grand-Baie, le samedi 5 janvier : «À chaque fois qu’il touchait sa pension, il se rendait chez son frère où il avait ses habitudes. Il est très connu dans cette localité car il était un excellent plongeur et un grand pêcheur. Il a arrêté de travailler il y a 20 ans, après avoir fait un accident cardio-vasculaire. Depuis, il ne pouvait plus bouger la main et le pied gauches, et se déplaçait en fauteuil roulant.»

 

L’enquête de la police suite au décès de sexagénaire a abouti à l’arrestation d’un couple : un homme de 21 ans et une adolescente de 17 ans. La police les soupçonne de non-assistance à personne en danger. Dans leurs dépositions respectives, les suspects déclarent qu’ils sont tombés sur le sexagénaire en revenant d’une discothèque. La mineure l’aurait alors abordé pour lui proposer des relations sexuelles contre paiement. Ils se seraient rendus dans une maison en construction pour passer à l’acte pendant que le jeune homme de 21 ans faisait le guet. Quelques minutes plus tard, Beedeea Kissoonah aurait fait une chute quand le couple aurait tenté de le soulever pour le faire sortir de la maison. Paniqué, le couple aurait alors pris la fuite.

 

Une version que contestent énergiquement les enfants de la victime. «Tout cela est complètement faux. Mo papa pa ti mem kapav marse, aster zot pe dir linn fer lot zafer. Mo plito krwar zot inn atak li pou kokin so kas. Ti ena plizir biye ki ti fane kot inn retrouv so lekor», martèle Vinay Kissoonah. Son frère, sa sœur et lui souhaitent que l’enquête éclaircisse les circonstances de ce drame et rétablisse l’honneur de leur père.