• Entrepreneur de l’année : Julien Faliu : Expat.com, sa petite entreprise qui ne connaît pas la crise
  • Judo – Hong Kong Asian Open 2019 : Une cinquième place prometteuse pour Legentil
  • Stéphanie Favier et Paco : Passionnés d’art et de créativité
  • Allégations de violence policière meurtrière | Le frère de Khaleel Anarath : «Il craignait pour sa vie en détention»
  • Contestation d’une loi visant la communauté gay | Abdool Ridwan Firaas Ah Seek : «L’article 250 concerne tout le monde, pas que les personnes de la communauté LGBT»
  • Firoz Ghanty, l’artiste par les artistes
  • Collision mortelle à St-Aubin : Jean Daniel Perrine ne verra pas grandir ses jumelles
  • Pradeep Roopun et Eddy Boissezon au château du Réduit : Regard d’observateurs sur des nominations qui suscitent de vives réactions
  • N’est pas rassembleur qui veut !
  • Nicolas Fanny : D’un défi à l’autre

Double drame à Ste-Croix : Deux frères décèdent à une semaine d’intervalle

La famille Jhugroop est anéantie. En l’espace d’une semaine, elle a perdu deux de ses membres dans des circonstances tragiques. Pour Marie-Louise et Sylvio, ce choc est dur à encaisser. Car, après avoir enterré leur fils Jean-Stéphane Jhugroop, 33 ans, le samedi 1er juin, ils devaient en perdre un deuxième, Jean-Noël Jhugroop, âgé de 43 ans, à peine huit jours plus tard. Il ne leur reste aujourd’hui plus que trois enfants : un fils et deux filles.

 

Le vendredi 31 mai, Jean-Stéphane Jhugroop devait être emporté par la maladie. D’après son entourage, le trentenaire a succombé à une crise d’asthme. Et, à peine une semaine plus tard, Jean-Noël Jhugroop devait perdre la vie à son tour. D’après les recoupements de la police, ce dernier aurait brisé des panneaux de vitres après une dispute avec son père. Et l’autopsie a attribué son décès à une exsanguination.

 

Sollicités, les membres de la famille Jhugroop indiquent qu’aucune dispute n’est survenue entre père et fils ce jour-là. «Ils s’étaient toujours bien entendus. Jean-Noël etson père étaient très proches ; il s’était toujours bien occupé de notre père», dit Joelle, la sœur de la victime. Il semblerait que Jean-Noël Jhugroop avait des problèmes de santé et suivait un traitement à l’hôpital psychiatrique Brown-Sequard. «Ce jour-là, il a fait une crise et s’était agrippé à mon père. Il s’agit juste d’un accident», dit-elle. Cependant, encore bouleversée par ce double drame, la famille Jhugroop n’a pas souhaité s’attarder sur les circonstances du drame.