Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Collision fatale entre un 4x4 et un autobus : Joseph Caroline, 70 ans, succombe à ses blessures après trois semaines

Le 4x4 accidenté était conduit par le fils de la victime.

Ce septuagénaire se rendait à Flacq lorsque l’impensable s’est produit. Il a été grièvement blessé lorsque le 4x4 dans lequel il se trouvait, conduit par son fils, est entré en collision avec un autobus à Bramsthan. Il est décédé après trois semaines. Récit.

Il a tenu le coup durant plusieurs jours. Difficilement, certes. Hélas, il a fini par succomber à ses nombreuses blessures. Joseph Caroline, plus connu comme Iderse et âgé de 70 ans, a poussé son dernier soupir à l’hôpital de Flacq, le mardi 16 mars. L’habitant de Quatre-Sœurs avait été grièvement blessé le 24 février dans un accident de la route. Le 4x4 dans lequel il se trouvait et qui était conduit par son fils Kailash Lutchmun est entré en collision, à Bramsthan, avec un autobus dont le conducteur est un habitant de Sébastopol.

 

Conduits à l’hôpital, les deux chauffeurs avaient été autorisés à rentrer chez eux alors que Joseph Caroline avait été admis aux soins intensifs et qu’une jeune femme de 30 ans, qui se trouvait dans le 4x4, avait, elle, été placée en salle. Cette habitante de Quatre-Sœurs a été autorisée à rentrer chez elle peu après. L’état de santé de Joseph Caroline était, lui, jugé préoccupant.

 

«On l’avait admis aux soins intensifs avant de le transférer dans une autre salle. Il avait été blessé sur le flanc gauche car il était assis à gauche sur la banquette arrière. Il avait aussi des blessures à la tête, à l’épaule, à la main et au pied. Il éprouvait des difficultés à s’asseoir. Il divaguait et parlait péniblement. Il disait qu’il ne savait pas qu’il était à l’hôpital», confie Rosie Botte, une nièce de la victime.

 

Le 9 mars, Joseph Caroline a été autorisé à quitter l’hôpital. Sa fille l’a alors ramené chez elle à Grande-Rivière-Sud-Est car il n’avait pas retrouvé ses esprits. Les jours qui ont suivi n’ont pas été de tout repos pour celle-ci car l’état de santé du septuagénaire ne s’améliorait pas. Le lundi 15 mars, elle l’a conduit à l’hôpital où il a malheureusement rendu l’âme le lendemain. Son décès est dû à une septicémie.

 

Le septuagénaire, qui vivait séparé de son épouse depuis plusieurs années, avait refait sa vie. Kailash Lutchmun, né de cette relation, porte le nom de famille de sa mère qui n’est plus de ce monde elle aussi. Le jeune homme est inconsolable, tout comme les autres membres de la famille de Joseph Caroline. «Mon cousin nous a expliqué que l’accident s’est produit alors qu’il roulait vers Flacq. Il dit que le chauffeur de l’autobus avait activé son clignotant gauche pour s’arrêter. Il a alors activé le sien afin de le doubler. Son 4x4 a heurté l’autobus lorsque celui-ci a subitement bifurqué à droite par la suite», souligne Rosie Botte.

 

La police a procédé à un alcotest sur les deux chauffeurs, le jour du drame. Les résultats sont négatifs. Les enquêteurs ont toutefois arrêté le chauffeur de l’autobus, un jeune homme de 26 ans, après le décès de Joseph Caroline. Il fait l’objet d’une accusation provisoire d’homicide involontaire.

 


 

Fin tragique pour un jeune Security Supervisor

 

Le choc a été d’une rare violence. Un jeune Security Supervisor est mort sur le coup lorsque la moto qu’il pilotait est entrée en collision avec un camion conduit par un homme de 56 ans, habitant Belle-Vue Maurel. Le rapport d’autopsie indique que ce jeune motard de 24 ans a rendu l’âme suite à ses multiples blessures. L’accident s’est produit le mercredi 17 mars sur la route principale à L’Espérance Piton. À son arrivée sur place, le personnel du Samu n’a pu que constater le décès du Security Supervisor. La dépouille de cet habitant de L’Espérance Trébuchet a, par la suite, été transporté à la morgue pour les besoins d’une autopsie. Le quinquagénaire a, pour sa part, été arrêté et libéré sur parole. Dans sa déposition, il explique qu’il roulait en direction de Poudre d’Or Hamlet lorsqu’à un moment, il a ralenti son véhicule pour éviter un accident avec un autre véhicule qui approchait. Peu après, il a entendu un bruit à l’arrière. Il a arrêté son camion et en est descendu avant de constater qu’une motocyclette était entrée en collision avec le garde-boue droit. Son alcotest s’est révélé négatif. Il fait toutefois l’objet d’une accusation provisoire d’homicide involontaire. La police a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette affaire.