• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Attentat à la pudeur : Faadil Choonee s’en sort une nouvelle fois

Cet habitant de Cent-Gaulettes, à Sébastopol, avait plaidé non coupable.

C’est la seconde fois qu’il échappe à une condamnation pour le même délit. Le 31 août dernier, la magistrate Keshri Soochit, siégeant en Cour intermédiaire, a rayé la charge d’attentat à la pudeur qui pesait sur Faadil Choonee (photo), un habitant de Cent-Gaulettes, Sébastopol. Raison : il n’y a pas suffisamment de preuves pour le condamner. Ce proche du MSM était défendu par Me Dick Ng Sui Wa. 

C’est en décembre 2015 qu’un jeune homme de 19 ans l’avait accusé de l’avoir agressé sexuellement. Dans sa plainte à la police, cet habitant Plaine-des-Papayes avait déclaré avoir fait la connaissance de Faadil Choonee sur les réseaux sociaux. Le jour du délit allégué, ce dernier l’aurait emmené en voiture dans un champ de cannes où il lui aurait donné à boire de l’alcool avant de lui faire subir des attouchements.

 

Lors du procès qui a suivi, Faadil Choonee avait plaidé non coupable. Dans son jugement, la magistrate Soochit note que «accused had testified on the circumstances of the incident of 23 December 2015». Et ajoute : «His sworn version is consistent with his sworn statements. He further maintained his testimony in cross-examination. He remembered every detail of the incident and maintained his version on such details throughout his testimony, thus giving much credence to his evidence under oath.»

 

La magistrate Soochit a émis des doutes concernant la crédibilité et la fiabilité de la victime présumée pour plusieurs raisons, notamment le fait qu’il a été évasif, vague et hésitant à la barre. La cour a aussi pris en considération les «submisions» de Me Dick Ng Sui Wa avant de prononcer un jugement favorable à Faadil Choonee. «Besides the concerns on the credibility and reliability of witness No 8’s (Ndlr : la présumée victime) testimony, the Court has not even been satisfied of the precise evidence establishing the material acts of attempt upon chastity. Moreover, the Court considers that accused’s coherent testimony has raised reasonable doubts on the case for the prosecution in the present matter. For these reasons, accused is found not guilty», précise la magistrate Soochit.

 

Faadil Choonee s’en sort une deuxième fois. Dans le passé, il a déjà fait l’objet d’une enquête pour un délit similaire. Un jeune homme de 24 ans avait porté plainte  contre lui avant de se rétracter. La police n’avait alors pas donné suite à l’affaire.