• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Arrêté avec des devises étrangères à quelques jours de son procès : le présumé trafiquant Angelo Thomas cherchait-il à fuir vers Madagascar ?

Questionnés sur la provenance de l’argent et leur destination, Angelo Thomas et sa petite amie ont gardé le silence.

Il devait comparaître en Cour suprême le 16 août dans le cadre de son procès pour trafic de drogue. L’ancien champion de kick boxing Angelo Thomas, sur lequel pèse également une accusation provisoire de vol, avait été arrêté en 2015 après avoir été dénoncé par une habitante de Sainte-Croix suivant la saisie de 442 g d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 6,6 millions, à son domicile.

En liberté conditionnelle, ce soudeur de 31 ans, domicilié à Roche-Bois, devait se rendre au poste de police de sa localité quotidiennement, en attendant le verdict du tribunal. Néanmoins, les enquêteurs ont récemment obtenu des renseignements selon lesquels il avait prévu de prendre la fuite en catimini avant sa condamnation. Le lundi 1er août, les soupçons de la Special Intelligence Cell de la Special Support Unit (SSU) se sont avérés.

 

En début d’après-midi, Angelo Thomas, qui avait été placé sous surveillance policière, a été interpellé par l’équipe du chef inspecteur Seewoo, alors qu’il se trouvait dans une fourgonnette circulant aux abords de la route principale de Mont-Choisy. Il était accompagné de sa petite amie, une habitante de Roches-Brunes, âgée de 20 ans. Dans le véhicule, les officiers de police ont constaté la présence de plusieurs sacs. Questionnés sur leur destination ainsi que sur le contenu de leurs bagages, les suspects sont restés silencieux et n’ont eu d’autre choix que de suivre les forces de l’ordre jusqu’aux Casernes centrales, dans les locaux de la SSU, pour la suite de leur interrogatoire.

 

Sur place, leurs effets personnels ont été fouillés et 9 950 euros, soit près d’un demi-million de roupies, ont été récupérés. Interrogé sur leur provenance, le couple est à nouveau resté muet. Une accusation provisoire de blanchiment d’argent a ainsi été logée contre les deux suspects et ils ont été placés en détention.

 

Le conducteur de la fourgonnette impliquée a également été interrogé. Il a déclaré qu’il ignorait le contenu des sacs de ses passagers et qu’il devait uniquement les déposer dans le Nord. Il a ensuite été relâché mais devra rester à la disposition des enquêteurs. À ce stade de l’enquête, la police n’écarte pas la possibilité qu’Angelo Thomas avait prévu d’utiliser cet argent afin de quitter l’île clandestinement pour se rendre à Madagascar afin d’échapper à la justice. Il sera interrogé incessamment sur la provenance de l’argent saisie.

 

En 2020, le présumé trafiquant faisait l’objet d’une enquête de la Commission anti-corruption, car il était soupçonné d’avoir perçu de l’argent provenant du trafic de drogue.