• Fusillades au Canada : le Mauricien Josian Cadine, dont le fils de 17 ans est l’une des dernières victimes : «C'est dramatique...»
  • 40 ans de la Fondation Georges Charles : une mission qui vient du cœur
  • Arrêté avec des devises étrangères à quelques jours de son procès : le présumé trafiquant Angelo Thomas cherchait-il à fuir vers Madagascar ?
  • Locho Tacos : la délicieuse aventure mexicaine de Steeven et Tommy
  • Accusé d’arnaque à travers un système de Ponzi : le présumé escroc Mohammad Fakim Masse écroué
  • Son père souffre de la maladie d’Alzheimer - Dorianne Désirée Drack : «À Maurice, il y a un manque cruel de soins adaptés»
  • Raksha Bandhan : ode à la complicité fraternelle
  • Wan Naglaa Boodhun : artistiquement vôtre
  • The Gold Face 2022 - Parameshwaree Permalloo et Vincent Yip : they’ve got the look !
  • Realme Buds Q2 : du son consistant pour pas cher

Accidents fatals : quatre victimes sur nos routes en deux jours

Quatre personnes ont trouvé la mort dans des circonstances tragiques sur nos routes.

Nos routes continuent de faire des victimes et ce, malgré un déploiement spécial des forces de l'ordre à travers l’île depuis le 15 décembre. Entre jeudi et vendredi, quatre personnes ont perdu la vie suite à des accidents de la route. 

Il est la dernière victime. Lui, c’est Omprakash Seetaram, un policier de 54 ans affecté à la Divisional Supporting Unit (DSU) de la Northern Division. Cet habitant de L’Aventure circulait à moto dans la soirée du vendredi 17 décembre lorsqu’il a fait une sortie de route dans les parages de L’Amitié. D’après nos renseignements, il venait de terminer son shift et rentrait chez lui lorsque le drame est survenu. Ayant subi de graves blessures, il a été placé dans un véhicule de police afin d’être conduit à l’hôpital SSRN. En chemin, une ambulance a pris le relais. Malheureusement, une fois sur place, les médecins n’ont pu que constater son décès. Omprakash Seetaram, marié et père de deux enfants, comptait 29 années de service dans la force policière. 

 

Toujours vendredi, un autre accident est survenu aux abords de la route principale d’Alma. Une collision entre un autobus et une voiture a coûté la vie à Divakar Dutt Ramyead, un habitant de Curepipe âgé de 77 ans. Lorsque la police de Quartier-Militaire s’est rendue sur le lieu de l’accident, aux alentours de 14 heures, elle a constaté que les deux véhicules avaient été sérieusement amochés. Le décès du septuagénaire, qui était au volant de la voiture, a été constaté par un médecin du Samu. L’alcootest du conducteur de l’autobus s’est avéré négatif. Il a été arrêté, puis libéré sur parole. D’après un témoin de la scène, l’accident s’est produit lorsque Divakar Dutt, qui roulait en direction de Quartier-Militaire, a changé de voie pour doubler plusieurs véhicules. Ce faisant, il a fini par percuter l’autobus, qui circulait en sens inverse. Trois personnes ont également été blessées dans cet accident : l’une, âgée de 59 ans, a été hospitalisée tandis que les deux autres ont pu rentrer chez elles après avoir obtenu les soins nécessaires.

 

Dans la soirée de jeudi, deux autres personnes ont été victimes d’accidents de la route à quelques minutes d’intervalle. Vers 20h45, ce soir-là, les limiers du poste de police de Barkly se sont rendus aux abords de la Chebel Road, près du temple Parashakthi Peetham, et ont trouvé un motocycliste 33 ans et son passager en croupe, âgé de 50 ans, gisant sur l’asphalte avec de graves blessures, à côté d’une moto. Ils ont été conduits à l’hôpital Jeetoo où le motocycliste a rendu l’âme aux petites heures du lendemain matin. Enfin, vers 20h40, jeudi, la police est tombée sur le corps sans vie d’un habitant de Coromandel, âgé de 43 ans, aux abords de la Old Chebel Branch Road, à Petite-Rivière. Il gisait inerte sur l’asphalte à côté de son deux-roues.

 

Rappelons que dans le but de renforcer la sécurité routière, le commissaire de police par intérim, Anil Kumar Dip, a établi un plan d’action pour la période festive, soit entre le 15 décembre et le 5 janvier. Les forces de l’ordre ont ainsi été déployées à divers endroits stratégiques, à travers l’île, afin de veiller à ce que le code de la route soit respecté mais aussi pour renforcer le maintien des gestes barrières.