• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Manikarnika - The Queen of Jhansi : Au combat !

Kangana Ranaut, Ankita Lokhande, Atul Kulkarni et Danny Denzongpa sont au générique de ce film historique.

Après Hrithik Roshan dans Jodha Akbar ou encore Ranveer Singh et Deepika Padukone dans Bajirao Mastani, c’est au tour de Kangana Ranaut, l’actrice de Tanu Weds Manu, de se mettre dans la peau d’un guerrier… ou plutôt d’une reine guerrière.

Manikarnika (ou Manu Bai) est le nom de jeune fille de Rani Laxmibai. Cette dernière est née en novembre 1828, à Varanasi, dans une famille brahmane du Maharashtra. Toutefois, son ascension au sommet de l’Inde historique ne commence qu’après qu’elle se soit mariée au maharaja de Jhansi, Raja Gangâdhar Rao Newalkar, et ait pris le nom de Laxmibai. Elle devient une légende en jouant un rôle très actif lors de la révolution de 1857. Sa bravoure et son audace à faire face à l’ennemi sont restées gravées dans les annales de l’histoire de l’Inde.

 

C’est le biopic de cette grande dame que le réalisateur Radha Krishna Jagarlamudi met en exergue dans son film Manikarnika – The Queen of Jhansi. Au programme, une lutte sans merci entre l’empire britannique et l’Inde indépendantiste. Le film s’attarde particulièrement sur l’année 1857 et on découvre comment Rani Lakshmibai est devenue l’une des plus grandes figures historiques de la rébellion indienne contre les Anglais.

 

Fait méconnu, plusieurs séquences du film ont été réalisées par Kangana Ranaut elle-même. Eh oui, la belle de Bollywood qui n’a pas sa langue dans sa poche – elle a été critiquée par plusieurs stars comme Hrithik Roshan ou Karan Johar à cause de ses déclarations fracassantes – est aussi la réalisatrice du film (en partie). En sus d’en être l’actrice principale.

 

Outre Kangana Ranaut qui domine largement l’écran, le casting comprend Atul Kulkarni, Suresh Oberoi, Danny Denzongpa, Yash Tonk et Ankita Lokhande. Cette dernière, actrice populaire du petit écran ayant tenu le rôle principal dans le feuilleton Pavitra Rishta, fait ses premiers pas à B-Town dans ce film. Par contre, Sonu Sood, qui avait tourné quelques scènes, ne figure plus au générique. Il a été remplacé par Mohammed Zeeshan Ayyub, l’ami de Shah Rukh Khan dans Zero.

 

En tout cas, l’histoire aussi bien que le casting donnent envie de découvrir ce long-métrage.