• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Wilfried N’Sondé : littérature, esclavage et jeunesse

Un homme qui réfléchit, beaucoup même. Quand il ne fait pas des recherches passionnées pendant de longues années. L’écrivain Wilfried N’Sondé, originaire du Congo, était à Maurice durant la semaine écoulée. Il a notamment animé une conférence à l’Institut français de Maurice, le 13 septembre, sur le thème Écrire sur l’esclavage. Et le 15 septembre, il était prévu qu'il anime une conférence avec des adolescents dans le cadre du Festival du livre jeunesse, sur le thème Adolescence, désir et souffrance.

 

Par où commencer avec cet écrivain ? Car c’est un homme qui aime parler de choses profondes. Tiens, dans son dernier roman – le cinquième – intitulé Un océan, deux mers, trois continents, il évoque la vie de Nsaku Ne Vunda, qui quitta le Congo en 1605 pour aller alerter le pape sur l’esclavage. Le fruit d’un travail de recherche de presque sept ans où le lauréat du Prix Kourouma en 2008 parle beaucoup des relations entre les hommes.

 

«C’est fascinant, nous sommes au XXIe siècle, nous sommes conscients de ce que nous avons en commun et de nos différences, maintenant, qu’allons-nous donc faire ensemble ?» se demande-t-il. Pas de place non plus pour la complaisance lorsqu’il évoque la place du livre dans plusieurs pays d’Afrique. «Comment voulez-vous que les jeunes et les gens en général lisent lorsque les livres ne sont pas là ? Certains pays africains n’ont qu’une seule librairie. Comment faire lire les jeunes dans les écoles quand il n’y a même pas de chaises ? La volonté d’amener la lecture vers la jeunesse doit être gouvernementale et sociétale.»   

 

De retour en France, Wilfried N’Sondé a comme projet d’adapter son roman en bande dessinée, avant de s’atteler à un nouveau livre où «la nature aura une grande place.»