• Le bal des congrès du MSM ouvert : Pravind Jugnauth tire sur ses adversaires et se défend
  • Lettre anonyme qu’un Senior Advisor du PM aurait envoyée contre elle - Ameenah Gurib-Fakim : «C’est inacceptable qu’on m’ait mis tout ça sur le dos»
  • Accord PTr-MMM-PMSD : des observateurs entre espoir et scepticisme
  • Accord PTr-MMM-PMSD : les nouvelles cartes de l'opposition…
  • L’infini duel Jugnauth-Ramgoolam !
  • Laal Singh Chaddha : «Forrest Gump», aux saveurs de Bollywood
  • La Vierge Marie, la «mère douce et protectrice» au coeur des familles mauriciennes
  • Fête de l’Assomption : quand l’APEIM fait briller les couleurs de Marie
  • Chelsea vs Tottenham : nouvelle saison nouvelle ambition
  • 14e journée : Colour My fate sous 54.58s !

Un projet pour faire revivre l’œuvre de Ti Frer

Toute une équipe, avec la participation de Danyel Waro, Linley Marthe, Pierre Argo, sous la coordination de Géraldine Hennequin-Joulia.

Bientôt, vous n’aurez plus aucune raison de ne pas connaître l’incontournable Ti Frer. La société Nextart Factory, portée par Géraldine Hennequin-Joulia, bosse actuellement sur un projet qui va s’étaler sur tout le reste de l’année, avec exposition, documentaire, moments en live avec une panoplie d’artistes, entre plusieurs autres événements. Voici un peu ce qui va se passer… 

➢ D’abord, le projet

 

Géraldine Hennequin-Joulia nous le dit d’emblée : «On parle souvent de ne pas oublier l’apport de Ti Frer mais comment ne pas l’oublier, sinon continuer à rendre son œuvre vivante ? C’est comme ça qu’est né l’objectif du projet.» Un projet du nom de Ti Frer – Sur les traces d’un géant. Dans la note d'intention, les questions suivantes se posent : «30 ans après la disparition de notre premier griot local, que nous reste-t-il de son œuvre ? (…) Que connaissent les jeunes Mauriciens d’Alphonse Ravaton, né en 1900 et qui a défait, sans payer de mine, les préjugés (…) ?» Des défis à relever donc et qui vont impliquer plusieurs générations d’artistes.

 

➢ Concert et album

 

Les choses devraient bien bouger en octobre musicalement. Le bassiste Linley Marthe, accompagné de Damien Elisa, Jerry Léonide et Kurwin Castel, va encadrer plusieurs jeunes pour revisiter des morceaux de Ti Frer, le temps d’un album et d’un concert. Justement, le mois d’octobre n’est pas anodin puisqu’en 1964, Ti Frer et l’écrivain Marcel Cabon avaient organisé une soirée du nom de La nuit du séga.

 

Les jeunes qui seront épaulés pour ce double projet sont : Jérémie Augustin (guitare basse), Alexson Emilien (piano), Loïc Auguste (percussions), Emlyn Marimootoo et Deelan Marchand (voix), sous la coordination d’Herman Pierre-Louis.

 

Il y aura aussi l’apport de plusieurs d’ailleurs : Danyel Waro (La Réunion), Jacqueline Allas (Rodrigues) et le Mauricien Yannick Nanette qui fait actuellement carrière en Suisse avec le duo The Two qui sera en première partie de Ben Harper le 20 juillet.

 

Du beau monde tout ça…

 

➢ Expo photo

 

Aussi prévue pour un mois (les dates n’étaient pas encore connues à l’heure où nous mettions sous presse), une expo photo où quatre jeunes, sous la houlette du photographe et artiste Pierre Argo, vont nous proposer des photos, allant de Ti Frer à des clichés de nos jours, c'est-à-dire toute la scène musicale issue du séga, sans oublier des photos d’archives. Ces jeunes photographes sont : Lorinia Pierre de Ste-Croix, Emmanuel Clair de Rodrigues, Yana Vadeevaloo de Résidence Vallijee et Ryan Azenor de La Gaulette.

 

➢ Documentaire

 

Prévu pour décembre 2022 sur France 5 et/ou Réunion Première, ce documentaire d’environ 26 minutes lèvera le voile sur la vie et l’œuvre du monsieur. On reviendra sur sa vie (notamment à Quartier-Militaire, où il était connu autant comme chanteur que comme chasseur), ses inspirations, son héritage aussi, avec plusieurs intervenants.

 

L’équipe de Nextart Factory cherche également, en ce moment, des partenaires pour l’aider dans cette entreprise de grande envergure.