• United Colors : Zulu annonce la couleur
  • Shotokan Martial Arts Federation (SMAF) : Couvre-feu sur les compétitions à l’étranger
  • Meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, en 2018 : le meurtrier présumé Sachin Tetree sur le banc des Assises
  • Kesweena Tacoorpersand et Uzma Peeroo : des femmes au cœur des chantiers
  • Manan Fakoo tué par balles : la terrible fin d’un homme au passé tumultueux
  • Zones d'ombre autour de la mort de Kanakiah et Kistnen : deux veuves à la recherche de la vérité sur la mort de leur mari
  • Décès du triathlète Jayrajsing Hazareesing au Morne | Son épouse : «C’était un homme exemplaire»
  • FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…

Ti Bandi et son album qui affronte le confinement

Pas de crimes mais des petits bandits musicaux. Leur forfait est un premier album intitulé Cirkus que propose le groupe Ti Bandi à partir du 1er juin. Un disque de huit titres, avec des revendications sociales (sur les inégalités à Maurice notamment), disponible en téléchargement légal et payant sur les plateformes habituelles : iTunes, Deezer, Spotify, etc.

 

Les responsables de cette musique mauricienne très fusion (de l’acoustique, du rock, de la world music) sont : Mathieu Carosin (batterie), Michael Nicolas (guitare), Denis Nicolas (basse), Rahul Rughoonauth (percussion), Yannick Benedict (clavier) et Gino Michael Virassamy (chant, auteur, compositeur). Ce dernier nous fait un topo : «Nous sommes des potes et nous venons des ‘‘cités’’. On nous appelait souvent des ‘‘ti bandi’’ quand on était petits et turbulents (rires). D’où le nom du groupe au sein duquel on a commencé à vraiment s’impliquer depuis quatre ans. On voulait proposer des textes et des musique réfléchis, le tout en kreol morisien.»

 

Si vous voulez découvrir davantage le groupe, rendez-vous sur sa page Facebook (tapez Tibandi Mauritius). De plus, le combo organise, dès 20 heures, un temps de questions-réponses. Séance découverte.