• Nouveau centenaire : Issac Jan Mahomed raconté par sa petite-fille
  • À Baie-du-Tombeau : un jeune trafiquant coffré avec Rs 29 M d’héroïne
  • Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection
  • Marie-Kelly Somauroo ou l’art de créer des savons artisanaux
  • Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»
  • En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»

Thierry Françoise, l'homme «happy»

 Le ton joyeux est donné pour le tout nouveau one-man show que va proposer l’humoriste mauricien, avec la participation de son ami Stephane Belle-Rose. Rendez-vous le 28 septembre au Caudan Arts Centre pour le spectacle Be Happy… Be Morisien de Thierry Françoise. L’artiste est revenu en force au bercail en 2016, après des études en cinéma, théâtre et acting. On ne l’a pas trop vu sur les planches, si ce n'est dans la pièce Le neveu de Daniel Labonne en 2017. C'est donc avec curiosité que nous reverrons le jeune homme qui s’est fait un nom avec des sketchs et même des rôles au cinéma (Les enfants de Troumaron, adaptation d’Eve de ses décombres d’Ananda Devi).

 

Be Happy… Be Morisien racontera, pendant 70 minutes, les sept années qu'a passé notre bonhomme à Paris. «Durant mon séjour à Paris, j'ai découvert la richesse de l'identité mauricienne dans le regard des personnes de toutes les nationalités que j'ai rencontrées, souligne Thierry Françoise dans la note d'intention de son spectacle. Dans ce spectacle, je partage joyeusement le fruit de mes observations sur un concept inédit que j'ai baptisé l'Island Style. L’Island Style comprend ces attitudes, réflexes et perceptions d'insulaires qui constituent l'ADN mauricien. Un concept qui, selon moi, a parfois du mal à s’exprimer sur le sol natal.»

 

Mais au-delà de l'humour, Be Happy… Be Morisien posera des questions profondes sur l'identité, surtout venant d’un Mauricien qui a passé pas mal d'années à l'étranger. Oh, mais bien sûr, ne vous inquiétez pas, il y aura de quoi s’amuser. Car, après tout, on ira voir ce one-man show pour rire un bon coup.

 

Les billets, à Rs 400, sont à réserver sur le site du Caudan Arts Centre. D'ici là, Be Happy !