Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5-PLUS DIMANCHE

Pendant cette période de confinement, profitez de 5-Plus Dimanche, l’express, Business Mag, Weekly, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

  • Manifestation du 11 juillet : «Se zis enn reklam»
  • Hippisme - 4e journée : Rule The Night dans un finish qui enflamme le public
  • Décédé vendredi : Rodney Penny quitte définitivement les terrains
  • Entre nous, c’est nous-mêmes…
  • Réouverture des frontières : les opérateurs touristiques au front
  • Conseils pour les angoissés du déconfinement
  • PME Story - Julian Thomas de Lakaz A Samy : «Les dettes se sont accumulées mais…»
  • Stephen Chang, gagnant concentré de «Red Bull River Runes»
  • Quelques jours avec le P40 Pro
  • Kolektif Rivier Nwar : des poules, des œufs et un appel au don

Thallie Ann Seenyen et le groupe Kokofaya : après «Koste»… «Pa koste» !

La chanteuse a fait le clip de la chanson avec les moyens du bord et une dose de créativité !

... Ou plutôt Pa koste, res to lakaz. C’est ce que nous proposent Thallie Ann Sennyen et son groupe Kokofaya, après l’hymne des Jeux des îles, Tamtam dan zil, et leur single… Koste ! Maintenant, c’est tout le contraire, comme nous l’explique la chanteuse, aidée par les autres membres du groupe mais qui a dû, au final, se débrouiller toute seule pour cette chanson positive.

 

«Le confinement nous a inspirés. Dans le passé, on a sorti la chanson Koste. Et après avoir discuté au téléphone avec les autres membres du groupe, on s’est dit qu’on allait tant bien que mal faire une chanson ensemble. Celle-ci s’intitule maintenant Pa koste, res to lakaz. On l’a composé très vite et j’ai écrit les paroles tout aussi vite…»

 

Puis vient l’idée du clip : «J’étais toute seule chez moi, je n’avais qu’un trépied, un portable et un ordinateur un peu pourri (rires). Mais j’ai pu me débrouiller, en gardant à l’esprit que je devais proposer quelque chose de frais, positif et même marrant.»

 

Le résultat est là : diffusion en prime time sur la MBC, près de 15 000 views sur Facebook et plus de 1 300 vues sur YouTube. Le Pa koste est finalement bien proche de nous.