Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Cannabis médical et récréatif, le «nouvel or» pour booster notre économie ?
  • Une fonctionnaire retrouvée morte au pied de l’Emmanuel Anquetil Building - Naushad Mooniaruth : «Mon épouse était harcelée moralement au travail»
  • JO 2020 : Floriane St-Louis officiera aux Jeux
  • Elle met au monde une petite fille après les décès tragiques de son fils et de son époux - Khushboo Gobin : «Je suis heureuse et triste en même temps…»
  • Maurice accueille à nouveau des visiteurs étrangers : la réouverture des frontières de tous les espoirs
  • Anne Murielle Ravina : les leçons de ma vie de Miss
  • Jeux olympiques 2020 : l’ambition de nos olympiens
  • Black Widow : Marvel déchaîne toujours les passions
  • Sur Netflix - Haseen Dillruba : quand la femme revendique ses droits
  • Tour de France 2021 - Alexandre Mayer : «Pogacar mérite sa victoire»

Slam national : le triomphe du Ninja rodriguais et de son équipe

 Le jeune homme et son équipe ont convaincu lors de la finale du concours.

En individuel et à plusieurs : victoire ! Les candidats qui participeront à la Coupe du monde de slam l’année prochaine sont… rodriguais ! Rencontre avec le meneur, le Ninja…

Il parlait d’amour. Et de bien plus ! Ses mots ont convaincu le jury dimanche dernier, lors de la finale de la compétition nationale de slam, organisée par SlamUp Poésie. Un événement qui s’est tenu au Caudan Arts Centre et dont le vainqueur est le Rodriguais Max Juguilio Pierre-Louis, nom de scène Ninja, dans la catégorie individuelle. Au niveau collectif, on retrouve ce même Ninja qui a brillé avec son équipe rodriguaise, composé de Cledio Agathe, Stenio Momus et Jeckel Collet. Toute la bande devra faire ses preuves l’année prochaine, à Paris, pour la Coupe du monde de slam.

 

En attendant, le gagnant de 20 ans nous livre ses impressions sur la finale : «Pour ma première participation au slam national, je suis on ne peut plus content (rires). Lors de la finale, j’ai beaucoup parlé d’amour, j’ai beaucoup exposé ma sensibilité. Et puis, avec les autres, on a presque fait un mélange de théâtre et de slam, avec l’histoire d’un homme qui prend, par amitié, la lourde charge d’un crime qu’il n’a pas commis. On a vraiment tout donné, ça a été très fort pour nous et je pense pour le public aussi (…) Le retour a été plus festif, on a été accueillis comme des héros à notre sortie de l’aéroport, sous le rythme du séga tambour rodriguais. Bref, c’était festif, à la rodriguaise.»

 

Le slam apporte beaucoup à cet ancien étudiant du collège Le Chou. «J’ai toujours été un enfant réservé. Mais quand on découvre le slam, c’est comme une échappatoire, on s’exprime, on se laisse virevolter par les mots, tout en sortant de sa zone de confort. C’est très intense et c’est une belle sensation», explique le Ninja maître des mots.  Si vous avez raté la finale au Caudan Arts Centre et que vous voulez tout de même du slam, rendez-vous ce dimanche 13 septembre, de 14 heures à 16 heures, à Future Hope, à Abercrombie, Ste-Croix, pour un événement célébrant les 18 ans d’existence du slam à Maurice, intitulé Racontemwaleslam.