Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»
  • Décès tragique de Bhoomi, 14 ans, neuf ans après l’assassinat de sa mère : l’horrible destin des sœurs Ramotar
  • Evénement : visite d’une sommité de l’athlétisme
  • Un arbitre mauricien à la CAN 2021 - Shabneez Heeralall : «Mon époux, ma fierté»
  • Thaipoosam Cavadee : quand ferveur rime avec restrictions sanitaires
  • Le couple Persand dédommagé de Rs 1,5 M après une négligence médicale - Ganeshan, père du nourrisson décédé : «Nous aurions préféré que notre enfant soit là»
  • Élections régionales : les Rodriguais en quête de progrès
  • Législatives 2019 - Vers un «recount» au n° 19 : les chiffres du rebondissement
  • Une énième «unité» pour affronter le pouvoir !
  • Campagne de vaccination contre la Covid-19 : entre sursis et accélération

Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre

L'actrice de Pink est entourée de Supriya Pathak  et de Priyanshu Painyuli.

Lucky Luke n’a pas à s’en faire. Il restera le tireur le plus rapide de l’histoire ; celui qui tire plus vite que son ombre. La protagoniste de ce film, elle, est une pro de la course. Elle court très vite et pourrait – qui sait ? – donner du fil à retordre à Usain Bolt.

Elle collectionne des rôles les uns plus atypiques que les autres ! Et avec Rashmi Rocket, Taapsee Pannu offre aux cinéphiles un autre film de qualité et très différent à ses nombreux fans. L’actrice, qui a fait forte impression dans des longs-métrages comme Pink, Badla et Naam Shabana, fait partie des nouvelles actrices les plus demandées à B-Town. Et avec ce nouveau film, elle pourrait voir sa cote de popularité grimper à nouveau car elle y joue un rôle très intéressant : celui d’une jeune sprinteuse super rapide.

 

Avant tout, soulignons que Rashmi Rocket n’est pas un biopic, il est basé tout simplement sur la vie des vedettes sportives en général. Mais il y a un twist… évidemment ! L’intrigue de Rashmi Rocket tourne autour d’une villageoise qui rêve de devenir une athlète internationale. La bande-annonce du film s’ouvre avec Rashmi, présentée comme une coureuse talentueuse depuis son enfance. Elle remporte plein de médailles pour le pays et n’arrête pas de gravir les échelons du succès, soutenue par ses parents et son fiancé.

 

Cependant, sa vie est complètement chamboulée lorsqu’elle est convoquée pour un test de vérification de genre. La bande-annonce montre des scènes où elle est dénigrée après les résultats du test de genre, avec une scène où elle est dans une cellule de prison pour hommes. Accusée d’escroquerie et bannie de l’équipe nationale, elle décide de défier tous les obstacles et finit par porter plainte pour violation des droits humains avec l’aide d’un avocat, et se bat pour la justice.

 

Si vous pensez avoir droit à un film sportif du genre Bhaag Milkha Bhaag (Farhan Akhtar) ou Mary Kom (Priyanka Chopra), vous vous trompez complètement. Ce qui vous attend dans cette réalisation d’Akash Khurana (Mismatched) est totalement différent. Attendez-vous plutôt à du lourd, à du très lourd même. Car en sus du thème sportif, le film traite aussi de celui des violations des droits humains et nous emmène faire une incursion en cour.

 

Ce film appartient entièrement à Taapsee Pannu. Celle-ci, après de merveilleuses performances dans Haseen Dilruba, Thappad et Mulk, entre autres, étincelle dans ce rôle, où elle ne porte aucun maquillage. C’est une performance qui pourrait la faire s’envoler cette année vers le titre de la meilleure actrice. Sa concurrente directe reste Kangana Ranaut qui a envoyé du très lourd avec sa performance de haut niveau dans Thalaivi.

 

Taapsee Pannu est soutenue dans ce long-métrage par Supriya Pathak, Priyanshu Painyuli (Mirzapur 2), Abhishek Banerjee (Kalank), Shweta Tripathi Sharma (Haraamkhor) et Manoj Joshi (Coolie No 1), entre autres.