• En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»
  • Liverpool vs Arsenal : les Gunners à l’assaut d’Anfield
  • Ils ont été arrêtés pour vols avec violence à Floréal et Albion : Donovan et Noorina, un jeune couple à l’impressionnant «criminal record»
  • J’y suis, j’y reste !
  • Hippisme - 17e journée : Trippi’s Express gagne et Rameshwar Gujadhur repasse en tête
  • Hippisme - 18e journée : Rule The Night veut retenir la «princesse»

Manou à l’école des goélands : Zwazo stories

La fraternité inter-espèces pourra-t-elle avoir lieu avec notre jeune petit oiseau ?

Manou est orphelin, ce qui n’empêche pas ce petit oiseau d’être toujours souriant. Le souci, c’est qu’il est un martinet élevé par des goélands. Et il en a assez des conflits d’usage entre les deux espèces d’oiseaux. Du coup, il va entreprendre un difficile périple pour les unir. Ce n’est pas gagné mais c’est mal connaître le petit Manou !

 

Pour cette production allemande qui vise surtout la jeunesse, la morale est sauve. Avec ce qu’il faut de bons sentiments et de jolis discours sur le vivre ensemble, la famille et l’interculturel. Voici un film d’animation idéal pour la famille, au visuel des plus attachants, avec plein d’oiseaux mignons.

 

Bref, c’est du mimi ce Manou !