• Fusillades au Canada : le Mauricien Josian Cadine, dont le fils de 17 ans est l’une des dernières victimes : «C'est dramatique...»
  • 40 ans de la Fondation Georges Charles : une mission qui vient du cœur
  • Arrêté avec des devises étrangères à quelques jours de son procès : le présumé trafiquant Angelo Thomas cherchait-il à fuir vers Madagascar ?
  • Locho Tacos : la délicieuse aventure mexicaine de Steeven et Tommy
  • Accusé d’arnaque à travers un système de Ponzi : le présumé escroc Mohammad Fakim Masse écroué
  • Son père souffre de la maladie d’Alzheimer - Dorianne Désirée Drack : «À Maurice, il y a un manque cruel de soins adaptés»
  • Raksha Bandhan : ode à la complicité fraternelle
  • Wan Naglaa Boodhun : artistiquement vôtre
  • The Gold Face 2022 - Parameshwaree Permalloo et Vincent Yip : they’ve got the look !
  • Realme Buds Q2 : du son consistant pour pas cher

Les terres rêvées d’Alexandrine Belle-Etoile

Depuis quelques années, on a autant de plaisir à la découvrir comme mannequin que comme artiste plasticienne. En tout cas, Alexandrine Belle-Etoile, 23 ans seulement, nous propose sa première exposition en solo à Les Kabann Bo Sonz – à Beaux-Songes, donc –, du 31 octobre au 13 novembre. Une incursion intitulée Terres de Rêves, qui s’annonce des plus colorée et où, après plusieurs expos collectives – le Salon d’Été, l’expo Nu à la MBC et d’autres à Tamarin –, la jeune artiste s’exprimera pleinement à travers une quinzaine de toiles de peinture acrylique. «Je pense que cette exposition traduit beaucoup ce désir d’être toujours proche de la nature. À tel point que j’ai dû déménager, sortant de St-Paul pour aller à Pointe-aux-Canonniers, vers des lieux qui, depuis, m’ont beaucoup inspirée et qui, je pense, s’expriment beaucoup dans les tableaux que vous pourrez voir et même acheter…»

On attend donc de découvrir ces coups de pinceaux…