• United Colors : Zulu annonce la couleur
  • Shotokan Martial Arts Federation (SMAF) : Couvre-feu sur les compétitions à l’étranger
  • Meurtre de Ritesh Gobin, 11 ans, en 2018 : le meurtrier présumé Sachin Tetree sur le banc des Assises
  • Kesweena Tacoorpersand et Uzma Peeroo : des femmes au cœur des chantiers
  • Manan Fakoo tué par balles : la terrible fin d’un homme au passé tumultueux
  • Zones d'ombre autour de la mort de Kanakiah et Kistnen : deux veuves à la recherche de la vérité sur la mort de leur mari
  • Décès du triathlète Jayrajsing Hazareesing au Morne | Son épouse : «C’était un homme exemplaire»
  • FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…

Les terres rêvées d’Alexandrine Belle-Etoile

Depuis quelques années, on a autant de plaisir à la découvrir comme mannequin que comme artiste plasticienne. En tout cas, Alexandrine Belle-Etoile, 23 ans seulement, nous propose sa première exposition en solo à Les Kabann Bo Sonz – à Beaux-Songes, donc –, du 31 octobre au 13 novembre. Une incursion intitulée Terres de Rêves, qui s’annonce des plus colorée et où, après plusieurs expos collectives – le Salon d’Été, l’expo Nu à la MBC et d’autres à Tamarin –, la jeune artiste s’exprimera pleinement à travers une quinzaine de toiles de peinture acrylique. «Je pense que cette exposition traduit beaucoup ce désir d’être toujours proche de la nature. À tel point que j’ai dû déménager, sortant de St-Paul pour aller à Pointe-aux-Canonniers, vers des lieux qui, depuis, m’ont beaucoup inspirée et qui, je pense, s’expriment beaucoup dans les tableaux que vous pourrez voir et même acheter…»

On attend donc de découvrir ces coups de pinceaux…