Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Chelsea vs Tottenham : le blues des Blues
  • CAN 2021 (Huitièmes de finale) : le Squid Game du foot africain
  • En attendant Bojangles : amour et bonheur fou
  • Kreol morisien en force : les «Ti Zistwar» de Daarka et ses amis
  • Dans la vague Omicron
  • Julien Quenette : «L’école à la maison est une source de stress pour les adultes et les enfants»
  • Tavish Ausmann condamné à 35 ans de prison pour le double meurtre de Camp-de-Masque-Pavé - Vick Rughoobin, qui a perdu sa fille et sa mère : «Aucun verdict ne peut apaiser notre souffrance»
  • Matthew Ng, un jeune talent parti trop tôt
  • Kristy Marday, Miss Franco-Mauricienne : Île Maurice, mon amour
  • Adilla Diouman-Mosafeer : «Pour avancer positivement, nous devons sortir de notre zone de confort et être créatifs»

Les terres rêvées d’Alexandrine Belle-Etoile

Depuis quelques années, on a autant de plaisir à la découvrir comme mannequin que comme artiste plasticienne. En tout cas, Alexandrine Belle-Etoile, 23 ans seulement, nous propose sa première exposition en solo à Les Kabann Bo Sonz – à Beaux-Songes, donc –, du 31 octobre au 13 novembre. Une incursion intitulée Terres de Rêves, qui s’annonce des plus colorée et où, après plusieurs expos collectives – le Salon d’Été, l’expo Nu à la MBC et d’autres à Tamarin –, la jeune artiste s’exprimera pleinement à travers une quinzaine de toiles de peinture acrylique. «Je pense que cette exposition traduit beaucoup ce désir d’être toujours proche de la nature. À tel point que j’ai dû déménager, sortant de St-Paul pour aller à Pointe-aux-Canonniers, vers des lieux qui, depuis, m’ont beaucoup inspirée et qui, je pense, s’expriment beaucoup dans les tableaux que vous pourrez voir et même acheter…»

On attend donc de découvrir ces coups de pinceaux…