Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Les sombres futurs de Megan Sin

Une jeune femme qui veut interpeller mais qui veut aussi s’amuser avec sa plume. Elle a relevé le dur défi de sortir son premier livre. Megan Sin, 23 ans, nous propose depuis deux semaines son livre en anglais. Le titre ? Terminal. 

Vous pouvez le commander en version physique ou virtuelle sur les sites Amazon. Vous pourrez, ainsi, découvrir cette histoire de science-fiction où, dans un monde post-apocalyptique, un soldat va mener une quête contre une faction ennemie et va vivre une aventure qui va le bouleverser.

 

Tout un programme mouvementé et un défi pour notre interlocutrice : «Cela fait environ trois ans que j’ai commencé à écrire, mais il s’agissait plus de short stories. Par contre, lorsque, étudiante en Art and Design à l’Université de Guelph au Canada, je suis entrée dans un programme de Creative Writing, ça m’a beaucoup motivée», raconte Megan Sin qui est revenue à Maurice depuis peu via un vol de rapatriement en cette ère de Covid-19.

Cette fan de romans young adult de science-fiction – elle est très friande de la saga Maze Runner de James Dashner – parle de son histoire de factions et de monde dévasté, où son héros va aussi connaître l’amour. «C’est sympa d’écrire sur des mondes futuristes sombres, où surgit l’espoir, une chose importante en ce moment dans la vraie vie», nous dit-elle. L’habitante d’Ébène ne laisse pas tomber son désir d’écrire sur les sentiments puisqu’elle a déjà commencé à bosser sur un autre livre qui va, cette fois, tourner autour d’une intrigue sentimentale et des questions sur le transgenrisme.

 

En attendant, allons à la découverte de Terminal…