Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Cannabis médical et récréatif, le «nouvel or» pour booster notre économie ?
  • Une fonctionnaire retrouvée morte au pied de l’Emmanuel Anquetil Building - Naushad Mooniaruth : «Mon épouse était harcelée moralement au travail»
  • JO 2020 : Floriane St-Louis officiera aux Jeux
  • Elle met au monde une petite fille après les décès tragiques de son fils et de son époux - Khushboo Gobin : «Je suis heureuse et triste en même temps…»
  • Maurice accueille à nouveau des visiteurs étrangers : la réouverture des frontières de tous les espoirs
  • Anne Murielle Ravina : les leçons de ma vie de Miss
  • Jeux olympiques 2020 : l’ambition de nos olympiens
  • Black Widow : Marvel déchaîne toujours les passions
  • Sur Netflix - Haseen Dillruba : quand la femme revendique ses droits
  • Tour de France 2021 - Alexandre Mayer : «Pogacar mérite sa victoire»

Les nouvelles vraies aventures de Jean Forget

En 2014, il nous invitait à une plongée dans le monde de la chasse, avec des anecdotes croustillantes qui nous avaient fait sourire et même, parfois, rire aux éclats. Après Compagnons de chasse, Jean Forget, 88 ans, nous propose un nouveau livre, Aux quatre coins de mon pays. Il a été lancé le jeudi 20 juin à la librairie Petrusmok, à l’hôtel Hennessy.

 

L’auteur propose toujours des petites histoires ayant trait à la chasse (vous en saurez pas mal sur un lièvre pas si intrépide et un majestueux cerf réputé être invincible) mais se diversifie, parlant aussi de pêche et de situations bien rigolotes à l’aéroport de l’époque. Des anecdotes toujours très croustillantes, illustrées une fois de plus par son petit-fils Yann Erasmus.

 

Des événements très liés à la vie professionnelle de l’auteur qui, avant de faire une carrière de près de 35 ans dans l’aviation, était aussi matelot sur le Zambezia, navette de ravitaillement qui allait à Rodrigues, Diego Garcia et Madagascar. Dans l’avant-propos du livre, Jean Forget souligne : «Les anecdotes racontées ici n’ont rien d’extraordinaire. Elles prouvent seulement que la vie peut aussi être bien faite et pleine d’attraits, en nous apportant pluie, joies, émotions, patience et sagesse (…) Abandonne un moment ton vase clos, ton écran, ce petit monde qui t’enferme. Sors et va prendre un peu de la rosée de la vie.»

 

Qu’importe, il fait bon se perdre dans ce petit livre qui nous immerge dans des moments, dans des voyages, dans une vie bien remplie. 

 

*Aux quatre coins de mon pays est en vente dans les librairies de l’île.