• Nouveau centenaire : Issac Jan Mahomed raconté par sa petite-fille
  • À Baie-du-Tombeau : un jeune trafiquant coffré avec Rs 29 M d’héroïne
  • Horizon Paris 2024 : les athlètes heureux de leur sélection
  • Marie-Kelly Somauroo ou l’art de créer des savons artisanaux
  • Allégations de complot contre Sherry Singh : quand le dernier «move» de Shameem One and Only «intrigue»
  • En cinq jours, il perd sa fille dans un accident et sa femme d’une maladie | Ignace Bothille, 80 ans : «Je suis effondré…»
  • Caroline Jodun dit «Merci» avec un troisième album
  • Arrestation de Bruneau Laurette : «Je serai un fighter jusqu’au bout»
  • Anaïs Lagrosse : ma toute nouvelle couronne de Miss University Africa Mauritius
  • Accusé de «Breach of ICTA» | Dhiren Moher : «Mo pann avoy okenn mesaz a karakter rasial»

Les «Facettes» d’Orizinal Danger

Danzere mais doux. Hansley Michel, nom de scène Orizinal Danger, se décrit comme un militant de la musique. Il nous vient avec son troisième album, intitulé Facettes. Une galette musicale de 14 titres, qui fait suite à Brise le silence (2012) et Kroir dan li (2009), et un nouveau disque très personnel où il est beaucoup question d’amour. Pour concocter cet opus, l’artiste de 37 ans s’est bien entouré, avec notamment Blakkayo, Bruno Raya et Lionkklash, entre autres.

 

Des histoires d’amitié, de rencontres musicales, qui ont forgé Orizinal Danger («dangereux que de nom et dans la musique», explique ce décorateur), qui évolue dans le monde musical depuis l’âge de 18 ans. «J’ai commencé par la batterie mais, petit à petit, j’ai aussi eu une passion pour l’écriture des textes. Et puis, je viens d’une famille de musiciens, cela m’a beaucoup aidé», raconte notre interlocuteur qui, depuis, a pris goût à toutes ces belles choses musicales. Avec toujours l’envie d’aller plus loin dans son art. Car Orizinal Danger, en plus de ses albums, a aussi participé à plusieurs compilations pendant plusieurs années, sans oublier des featurings avec Nitin Chinien, Monaster, Mr Snyp et plusieurs autres artistes, comme ceux qui font aussi des apparitions sur ses disques à lui.  

 

Aujourd’hui, il décrit son art musical comme celui de la «revendication». «C’est pour ça que je me suis trouvé ce nom car il résume mon authenticité et mon caractère militant. Comme on le dit si bien ici, danzere !»

 

Facettes est disponible chez les disquaires habituels.