• Association pour les handicapés de Malherbes : Le bonheur pour tous
  • FMSC : en mode «kaser ranzer»
  • Docks Lounge : vers de nouvelles aventures
  • Ashish Bissoondial, Theatre Manager du Caudan Arts Centre : «Nous sommes booked en week-end jusqu’à la fin de l’année !»
  • Homophobie et agression : le calvaire de quatre jeunes femmes
  • Agression au cutter | Akshay et Urvesh : «Nous craignons des représailles»
  • Eddy Balancy : «Après avoir été un “juge à cœur ouvert”, je me vois encore plus à l’aise dans le rôle d’un “chef juge à cœur ouvert”»
  • Hippisme 5e journée | Confirmation pour Cool At Heart
  • Le beau roman-photo d’Eshika
  • Il porte plainte contre un policier de la Traffic Branch | Oliver Fanfan : «J’ai été victime de discrimination à cause de mes cheveux»

Les bons mots d’Ultimatum

Il la joue comme Jules César. Eh oui, Veni Vidi Vici, le titre de son nouvel album, est l’une des fameuses répliques de ce grand général, homme politique et écrivain romain. Ultimatum, aussi connu comme Ti Benoît et de son vrai nom Benoît Lejeune, est sorti de son silence musical avec ce quatrième album solo disponible dans les bacs depuis fin 2018. Cet opus sort dans un contexte spécial pour ce natif de Goodlands : il marque ses 15 ans de carrière en solo. Monaster faisant désormais partie du passé.

 

Le chanteur a décidé de reprendre du service pour dénoncer certains faits. «Enn ta fleo pe ronz sa pei-la. Ena dimounn pe pran enn bann direksion bizar. Ena sime pou sorti ladan. Ou apel li kouma ou anvi. Ena apel li sime bondie ou sime spiritiel», souligne Ultimatum dont l'avant dernier opus musical était sorti en 2012.

 

Le présent album contient 10 titres dont Après la mort la tisane en hommage au «Colonel» Georges Corrette décédé d’un cancer. Il y a aussi deux reprises, Mama et Fugitif, ainsi qu’une réadaptation de la chanson Wild World, intitulée Parfois dans la vie, où Ultimatum chante en duo avec Eric Carter. Il y a d’autres duos avec Mario Justin, Jahrimba des Seychelles, Marie Jeanne, Wendifa de Kaz Bad et Menwar.

 

En tout cas, l’artiste reste fidèle à lui-même avec un produit qui fait principalement dans le hip hop. «Mo pa bliye mo rasinn», explique-t-il. Benoît propose également du seggae et de l’afro trap pour accrocher les gens qui raffolent de ces genres musicaux en ce moment. Côté musical, Veni Vidi Vici bénéficie aussi de la précieuse collaboration de Jean Michel Ayoung, Didier Baniaux, Chris Joe et Menwar.

 

Plusieurs autres personnes se sont occupées de l’arrangement musical de Veni Vidi Vici : Michel Nany, Elvis Heroseau, Patrick Antoine, Marie Jeanne Jean Davy, Jean Marc Gerard Constance et Mario Justin. Michel Nany et Patrick Antoine se sont également chargés de la prise de son avec Kenny Seenien, Fabrice Labonne, Richard Hein et Michael Veeraradoo. Veni Vidi Vici est une autoproduction d’Ultimatum.