Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Pascal Desroches, arrêté pour agressions sexuelles : portrait du violeur en série aux deux visages
  • Rashmi Rocket : Taapsee Pannu court plus vite que son ombre
  • Nouvel album : Alain Ramanisum va vous faire… «Danse»
  • Malenn Oodiah : «Nous pouvons et nous devons réinventer notre modèle de société»
  • Covid-19 : Maurice tombe le masque, Rodrigues sur le qui-vive
  • Un an depuis la disparition tragique de Soopramanien Kistnen - Hansley, son fils : «Mo gard lespwar pou kone ki sannla inn tir lavi mo papa»
  • Si les «Avengers» n’existaient pas…
  • Tennis de table – ITTF World Youth Championships : A la conquête du Portugal
  • Prince Stave : a Nigerian musician in Mauritius
  • La situation des rastas mauriciens préoccupe l’opinion internationale

Le monde artistique de Suraksha Hosanee

La talentueuse jeune femme veut partager son art avec le plus grand nombre.

Elle a 22 ans et pas mal de talent. Suraksha Hosanee, étudiante en Advertising and Visual Communication, vous propose depuis peu de passer vos commandes sur sa page Instagram (tapez Hos.sue91506). Ce qu’elle propose ? Du digital painting, de la pyrographie ou encore de la peinture, que ce soit pour des portraits, des paysages ou des scènes de vie. Bref, la totale ! 

Depuis toute petite, elle est encouragée par son entourage à poursuivre dans le domaine de l’art : «Au collège, je prenais beaucoup de plaisir avec les arts. Mon père et mon oncle m’ont beaucoup encouragée dans cette direction aussi, ils m’ont toujours dit que j’étais douée. Je les ai écoutés. J’avoue que je prenais aussi du plaisir à peindre et à dessiner.» Suraksha précise qu’elle aime tout autant le coding qui «obéit beaucoup plus à la logique mais qui est un monde tout aussi passionnant».

 

Mais elle abandonne les logiciels pour l’art, en témoignent ses nombreuses créations qu’elle a d’ailleurs exposées en 2018 et 2019 au MGI et à l’Université de Maurice, encouragée par ses pairs et ses aînés. Au fil des années, la jeune artiste s’est aussi découvert une passion pour le design sur T-shirt, le mehendi et le tricotage. Des services qu’elle envisage de proposer bientôt sur sa page.  

 

En attendant, allez donc faire un tour sur Instagram pour découvrir de quoi elle est capable.