• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

La belle aventure du trio de «Selfi»

Ashley, Neeshi et Johnny pris dans une histoire d’amour et d’amitié…

Triangle amoureux ? Amitié ? Il y a de tout ça dans Selfi, sans oublier de la danse et du chant. Cette production indienne est réalisée par Jinesh et produite par Usha Ceasar, sous la bannière de Vista Productions, dans le sud de l’Inde. La sortie de ce long-métrage, au budget d’environ Rs 10 millions, est prévue à la fin de ce mois-ci.

 

Selfi se démarque par sa touche mauricienne. Outre des chansons signées Alain Ramanisum, Laura Begue et Mr Love, les trois personnages principaux de cette histoire sont de jeunes Mauriciens : Neeshi Beeharry, Ashley Rambhojun et Johnny Dracunova.

 

Tout commence avec deux amis, Ashley Rambhojun et Neeshi Beeharry. Le premier n’a pas d’expérience devant la caméra. Mais poussé par son amie, il passe un des nombreux castings, au Manisa Hotel, à Flic-en-Flac. «C’est vrai que j’étais un peu intimidé au début car on parle tout de même d’un film tourné avec de gros moyens. J’ai été à la fois très surpris et content lorsque j’ai su que j’ai été choisi pour l’un des rôles principaux. Et puis, le tournage a débuté le lendemain du casting je pense. Les horaires étaient difficiles, souvent de 4 heures du matin jusqu’au soir, mais c’était tellement passionnant.»

 

Johnny Dracunova est, lui, un peu plus à l’aise ; le jeune homme est dans le domaine de l’animation, faisant parler le micro lors de plusieurs événements à travers l’île. «Je suis du genre à faire beaucoup de jeux de rôle. D’ailleurs, à l’école, j’adorais me mettre dans la peau des personnages de Shakespeare lors des lectures en classe. J’ai vite pris mes marques lors du casting et du tournage.»  

 

La plus expérimentée du trio est Neeshi Beeharry. «C’est la directrice de casting elle-même qui m’a appelée. Je ne sais même pas où elle a eu mon numéro. Je suis en général très occupée (NDLR : elle est comédienne au sein de la troupe Komiko, fait des vidéos marrantes sur le site de Radio One, et vient d’être sacrée Miss University of Mauritius) mais je me suis dit que c’est sûrement une once in a lifetime opportunity», confie l’actrice de 20 ans.

 

Avec ses camarades, elle s’est engagée dans un tournage de près de deux mois. Centres commerciaux, place de Gris-Gris, île-aux-Bénitiers… C’est aussi l’occasion pour l’équipe de faire une petit tour de l’île. «L’amitié n’est pas que dans le film, avec le tournage, nous sommes tous les trois devenus de vrais amis», assure Neeshi Beeharry.  

 

Rendez-vous donc fin octobre pour découvrir cette histoire. Rendez-vous sur la page Facebook du film (tapez Selfi The Movie) pour découvrir toutes les photos de tournage, entre autres infos.